L'Agriculteur Normand 04 septembre 2014 à 08h00 | Par Arvalis - Institut du Végétal

Maïs fourrage : prévoir ses chantiers de récolte

En Normandie, les floraisons des maïs ont été observées entre le 25 juillet et le 5 août, la plupart des maïs sont encore au stade grain laiteux. Un mois après la floraison, une observation du remplissage des grains dans les parcelles est nécessaire afin d’anticiper la date de récolte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ARVALIS-INSTITUT DU VEGETAL

Il faut surveiller l’apparition de la lentille vitreuse au sommet du grain pour prévoir la date de récolte. Dans la grande région Normandie, les dates prévisionnelles de récolte à 32% MS Plante entière indiquent pour les parcelles semées mi-avril  des premiers chantiers d’ensilage dans la dernière décade de septembre.


Observer le grain et l’état du maïs pour prévoir la date de récolte

Environ un mois après la floraison, une première visite dans les parcelles est nécessaire pour refaire un point sur le stade des cultures et recaler la date prévisionnelle de récolte, à partir de l’observation des plantes et des épis. L’observation doit être répétée plusieurs fois sur des plantes à l’intérieur de la parcelle. A l’apparition de la lentille vitreuse sur la majorité des grains, on se situe autour de 25-26 % de MS plante entière pour des maïs à bon gabarit, encore bien verts, cas général cette année. Dès l’apparition de ce stade, il reste 6 à 7 points de MS à gagner et il faut 120 à 150 degrés pour (base 6) pour atteindre 32 à 33 % MS dans la plante entière. Selon les périodes et les régions, il est possible de prévoir la date de récolte dans les 12 à 18 jours dans ce cas.Aujourd’hui, les observations des grains de maïs en Normandie sur les premiers semis et les variétés les plus précoces indiquent un début de remplissage. Les grains commencent à jaunir mais sans détecter l’apparition de lentilles vitreuses au sommet.

Stade optimal d’ensilage

Le stade optimal de récolte du maïs fourrage se situe aux alentours de 32-33% de matière sèche plante entière. Il s’agit d’un compromis entre le grain, dont la maturité évolue en fonction des sommes de températures, et la partie tige+feuilles, dont le taux de M.S. est relativement stable et évolue en fonction de l'alimentation hydrique de la parcelle.

Prévision des dates d’ensilage

A partir des dates de semis et de floraison, il est possible de calculer la date prévisionnelle du stade 32-33% de MS. En effet il faut entre 550 et 650°j base 6°C, selon les précocités, pour atteindre le stade 32%MS depuis la floraison. Ce calcul se fait en combinant les données météo observées, prévisionnelles à 8 jours puis médianes pour prévoir la date du stade. Selon le scénario climatique des semaines à venir, ces dates prévisionnelles de récolte pourront être avancées (semaines chaudes et/ou déficit de pluviométrie) ou retardées (semaines fraîches, pluviométrie excédentaire).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui