L'Agriculteur Normand 12 octobre 2011 à 08h21 | Par e.charon

Manche - Étourneaux : "une perte à 2 euros par jour et par vache"

Au GAEC Férey-Michel, on fait ses comptes.3000 euros de perte au bas mot, en 22 jours, sur l’atelier laitier.La FDGDON vient de mettre en place un nouveau matériel défensif, l’effaroucheur pyro-technique. Le plus effarant ? “Sur 3,2 tonnes de ration distribués par jour, deux sont consommés ou dégradés par les étourneaux ». Le manque à gagner se fait sentir sur les lactations et sur la qualité. « Globalement, le gaec perd deux euros/jour/vache ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parmi les moyens mis en place par la FDGDOn de la Manche, le cerf volant "effaroucheur" semble connaître un certain succès, couplé avec un système pyro-optique.
Parmi les moyens mis en place par la FDGDOn de la Manche, le cerf volant "effaroucheur" semble connaître un certain succès, couplé avec un système pyro-optique. - © ec
Les effaroucheurs ? Au gaec Michel-Férey, on connaît. En 2010, implantation d’un « Tonnefort » qui porte d’ailleurs bien son nom, au point que certains exploitants ne peuvent l’installer sur leur structure, sous peine de plaintes par des riverains, ce qui heureusement n’est pas le cas à Saint Georges de Bohon. « Je suis passé par la suite à un système d’effarouchement « maison ». Un câble devant le cornadis, mon chien et une laisse attachés à ce câble pour effrayer les volatiles »;   Solution de fortune qui a ses limites. Gilbert Michel et ses deux associés ont par ailleurs observé que 2010 était une année à étourneaux. « Leur présence sur l’exploitation a été constatée du 18 novembre 2010 au 5 mars dernier ». Fort de son étude, Gilbert Michel l’a portée en Préfecture dans le but de faire avancer les éventuelles solutions avec participation des services de l’État.
Pas d’échappatoire possible, le gaec a désormais misé, comme de nombreuses exploitations du département, sur des professionnels, en l’occurrence la FDGDON.

La suite dans votre édition de cette semaine

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui