L'Agriculteur Normand 18 octobre 2012 à 17h37 | Par .

Manche - L’ADASEA développe la filière équine

Découvrir les métiers du cheval, telle est la dernière initiative de l’ADASEA, avec la participation du Conseil des Chevaux et de la MFR de Granville.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR
Al’initiative de l’ADASEA de la Manche, la première journée découverte de la filière équine s’est déroulée le 25 septembre dernier, en partenariat avec le Conseil des Chevaux de Basse-Normandie et de la Maison Familiale Rurale de Granville. Retour sur une expérience réussie.

Création d’entreprises
Les trois partenaires ont préparé cette journée, à destination des porteurs de projet, dans l’objectif d’apporter des informations sur la création d’entreprise en filière équine, par des interventions en salle des conseillers de l’ADASEA et du Conseil des Chevaux de Basse-Normandie.
Dans un souci pédagogique de confronter l’apport théorique à une approche pratique, les 20 participants se sont familiarisés à l’analyse technico-économique d’entreprises équines, à l’aide d’études de cas et d’exemples de création d’entreprises et de découverte de références technico-économiques du réseau “équi-projets”.

Découverte
Le centre équestre de La Minostrande à Marchesieux, de M. et Mme Pierre Bruneau ont accueilli chaleureusement les porteurs de projet pour découvrir leur installation et bâtiments, mais surtout échanger sur les réalités économiques de l’entreprise. M. et Mme Bruneauont été particulièrement à l’écoute des stagiaires. Ils ont expliqué leur parcours professionnel et ont présenté leurs critères économiques, mais aussi les évolutions et la stratégie de leur entreprise, tout en veillant à leur prodiguer de précieux conseils pour réussir leur projet professionnel. La dernière séquence de la journée a consisté à l’initiation à la stratégie d’entreprise, en appuyant la réflexion sur les éléments du centre équestre visité.
A l’issue de l’évaluation de cette journée découverte, les porteurs de projet sont satisfaits du programme, notamment l’approche concrète, leur faisant prendre conscience des réalités économiques d’une entreprise. Ils ont salué l’initiative qui bénéficie du soutien de l’Union Européenne, de la Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt et du Conseil Régional de Basse-Normandie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui