L'Agriculteur Normand 31 octobre 2011 à 09h48 | Par e.charon

Manche - Nouveaux prédateurs en cidriculture : “confronté au réchauffement climatique"

David Turpin, cidriculteur à Saint-Laurent de Cuves, non loin de Brécey, en est persuadé, « la production cidricole subit les attaques de nouveaux parasites dû au réchauffement climatique ». Pour lui, l’apparition voici peu d’années de la Cochenille, puis en 2011 de l’Hoplocampe. Un insecte de seulement cinq millimètres à l’âge adulte, mais dont les dégâts sont inversement proportionnels à la taille. « J’ai perdu 80 tonnes de pommes sur ma dernière récolte. La moyenne des autres années était à 360/380 t, suivant les conditions climatiques ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Turpin, producteur cidricole à St Laurent de Cuves, “après la Cochenille et l’Hoplocampe, j’appréhende de trouver un nouveau prédateur des vergers” (DR)
David Turpin, producteur cidricole à St Laurent de Cuves, “après la Cochenille et l’Hoplocampe, j’appréhende de trouver un nouveau prédateur des vergers” (DR) - © ec

Cette année, le porte-monnaie de David Turpin, au niveau cidricole, pèsera beaucoup moins lourd. « J’ai fait à peine 300 tonnes ». En cause, cette invasion d’Hoplocampes. « Cet insecte  pond des œufs juste derrière la floraison. La larve perfore les fruits qui chutent bien avant maturité. L’année dernière, un cas était recensé aux Cresnays (à quelques kilomètres). Cette année, c’est mon exploitation qui est touchée ». Les attaques se sont concentrées sur les variétés précoces, « en raison d’un printemps extrêmement chaud, dû pour moi au réchauffement climatique. Voici, quatre ans, les vergers normands ont rencontré les premières Cochenilles, auparavant cantonnées en dessous de la Loire. Que trouvera t-on dans les années à venir ? »


La suite dans votre prochaine édition

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui