L'Agriculteur Normand 21 mai 2019 à 17h00 | Par Sandrine Bossière

Manche : portes ouvertes dans les 11 MFR le 25 mai

Le 25 mai prochain, les MFR du réseau Ouest Normandie ouvriront leurs portes. Cette journée sera axée sur les métiers et la vie associative du réseau. Une spécificité que les onze structures mettront en avant, structures présidées par des parents. Rencontre avec Nicole Legeard, présidente de la MFR de Mortain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

Présidente du conseil d’administration de la MFR de Mortain depuis janvier 2016, Nicole Legeard fait partie des parents impliqués dans la vie de l’établissement de ses enfants. Les conseils d’administration sont composés en partie de parents. « C’est intéressant et enrichissant », affirme-t-elle. « Nous avons des échanges, nous donnons nos idées par rapport aux orientations de l’association, à la gestion du site… », ajoute-t-elle. Et c’est ainsi que 150 000 € ont été décidés pour des travaux de chauffage et d’isolation. « Nous avons un conseil d’administration qui vit. Dès qu’il y a des manifestations, les membres participent », assure Nicole Legeard.

On est venu me chercher
La présidence d’association n’est pas une première pour cette maman de quatre enfants. Elle a été à la tête de l’APE de l’école primaire. Mais là, « on est venu me chercher », se rappelle-t-elle, pour intégrer dans un premier temps le conseil d’administration puis en prendre la tête. « C’est important de s’investir. On connait mieux la vie des jeunes, on est au contact des formateurs », reconnaît-elle. Mais c’est en quelque sorte son fils qui lui a ouvert la voie. « Justin a toujours dit vouloir aller en MFR », se rappelle-t-elle, non pas parce qu’il avait plus de difficultés scolaires, mais parce qu’il avait choisi sa voie et qu’il voulait aller en alternance.

Deux enfants à la MFR
Alors, il a commencé par un bac professionnel CGEA à Mortain pour les deux premières années puis à Granville pour la terminale. Il a continué par un BTS Acse à Granville pour poursuivre par une licence professionnelle Management des entreprises agricoles à Angers. Désormais, il est salarié sur l’exploitation familiale en vue de s’installer. Sa sœur, Juliette, est en MFR en BTS Acse tout en étant partie vers une voie plus générale auparavant puisqu’elle est titulaire d’un bac économique. Elle s’apprête à suivre la même licence que son frère.

Des structures utiles
Si Nicole Legeard a suivi une formation comptable avant de s’installer en Gaec avec son mari, Bruno, sur l’exploitation, elle a fait évoluer son regard sur les MFR. « J’étais tournée davantage sur les parcours de lycées », indique-t-elle. Et pourtant, elle affirme aujourd’hui que « les MFR sont des structures qui méritent d’exister », complète-t-elle, tout en rappelant l’origine des maisons familiales. « Elles ont été créées par des parents pour apporter des connaissances à leur enfant », rappelle-t-elle.

Des connaissances solides
Réussir autrement est le message fort des MFR. Pour Nicolas Legeard, il a vraiment tout son sens. « C’est une autre manière d’approcher l’école. Les élèves de 4e et 3e peuvent trouver leur voie grâce aux stages. L’alternance, c’est une autre formation. La pratique ne s’apprend pas dans les livres », souligne-t-elle.  Malgré l’alternance, les jeunes ont le même référentiel que les mêmes diplômes dispensés dans les autres établissements de formation. « Les MFR permettent d’acquérir des connaissances solides », assure-t-elle.  Et elle prend en exemple son fils, qui arrivé en licence, était dans une promotion où les jeunes venaient d’horizons différents. Et il a décroché son diplôme.
Nicole Legeard invite les parents ou les futurs parents à se déplacer le 25 mai dans les MFR pour rencontrer les jeunes, les formateurs, les parents et les associations locales, avec lesquelles les MFR ont bien souvent des liens étroits.
Aujourd’hui, les MFR Ouest Normandie comprenant les dix MFR de la Manche et celle de Vire compte plus de 1 500 jeunes et apprentis, 190 salariés, 150 administratifs et 3 000 maîtres de stages.

Les MFR participantes aux portes ouvertes le 25 mai

Urville-Nacqueville (service aux personnes) – 02 33 03 59 03 – www.mfr-urville.fr
Valognes (services aux personnes) – 02 33 40 13 85 – www.mfrvalognes.com
La Haye (aquaculture/agriculture – option Jeunes sapeurs-pompiers) – 02 33 46 00 88 – www.lahayedypuits.mfr.fr
Saint-Sauveur-Lendelin (services aux personnes) – 02 33 07 72 61 – www.mfr-stsauveur.fr
Coutances (travaux paysagers/productions horticoles) – 02 33 19 11 90 – www.coutances.mfr.fr
Condé-sur-Vire (services aux personnes/agroéquipements) – 02 33 77 13 77 – www.mfr-ireo-conde.fr
Percy-en-Normandie (commerce/services aux personnes) – 02 33 61 21 85 – www.percy.mfr.fr
Granville (commerce/gestion/agriculture équins et bovins) – 02 33 50 05 72 – www.mfr-granville.fr
Vains Saint-Senier (services aux personnes/agriculture élevage du cheval) – 02 33 89 23 70 – www.mfr-vains.com
Mortain (agriculture en élevage bovins) – 02 33 79 07 90 – www.mortain.mfr.fr
Vire-en-Normandie (services aux personnes) – 02 31 68 01 05 – www.vire.mfr.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui