L'Agriculteur Normand 27 février 2013 à 13h12 | Par V.Motin

Médailles - Une médaille pour booster les ventes  !

La salon de l'agriculture, c'est aussi le concours général agricole et ses dégustations de produits cidricoles. Parfois contesté par les producteurs de cidre, l'organisation du concours s'est adapté. Notamment en formant ses jurys. Sur 89 échantillons présentés par la Normandie, 27 produits cidricoles ont reçu une médaille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Arnaud Didier en dégustation ! © vm

"C'est un cidre assez élégant. Il y a pas mal de finesse. Je lui reproche un peu de manque de volume, un peu de manque de structure. Il y a une amertume qui trace en final et qui ne correspond pas à la typicité pays d'Auge". Arnaud Didier est oenologue de la Chambre régionale d'agriculture de Normandie. Chaque année, il intègre le jury du concours général agricole. Mardi, il jugeait ainsi des cidres du pays d'Auge. A ses côtés, des techniciens de Chambre d'agriculture, des restaurateurs, ou des amateurs avertis. Les dégustateurs sont proposés par les associations de producteurs, les ODG, les Chambres ou l'organisation. Par le passé, tous les dégustateurs n'étaient pas de réels connaisseurs des produits. L'organisation du concours s'est donc adaptée. Histoire de crédibiliser le verdict. Depuis deux ans, les futurs jurés sont formés. "C'est un plus. Il y avait un besoin", constate l'oenologue normand.

 

Des cidres pas toujours dans la bonne catégorie

A l'instar des produits, la qualité du concours général agricole progresse. Certains producteurs regrettent néanmoins "Les catégories dans lesquels sont classés les cidres ne correspondent pas forcément toujours à la réalité et aux contraintes de la productions. Dans le cas des producteurs fermiers, la date du concours n'est pas idéale. Les cidres de l'année ne sont pas encore prêts et ceux de la précédente récolte ne sont plus adaptés à la vente. Parfois à raison, les producteurs estiment que cidres ne sont pas classés dans la bonne catégorie. Ils ne respectent pas toujours à la législation en matière de cidre", explique Arnaud. Des cidres doux ont pu ainsi concourir dans la catégorie de cidres bruts.

30 % maximum de médailles

Le passage à Paris demeure, cependant, un enjeu commercial important. La carrière d'un cidre en dépend. "Une médaille, ça change tout. Je discute régulièrement avec des producteurs. La médaille a énormément de notoriété auprès du grand public. C'est un gage de qualité et de sérieux. La médaille facilite le discours commercial du producteur. Son argumentaire est bien avancé".

Le quota de médaille distribué préserve la crédibilité du concours. 30 % des produits sont récompensés au maximum. Cette année, la Normandie a présenté 89 échantillons cidricoles. 17 en Basse-Normandie et 10 en Haute-Normandie ont obtenu un prix. Parmi eux, plusieurs repartent avec une médaille d'or  : le cidre et le pommeau fermier d'Henri Vauvrecy (14), le cidre artisanal de Philippe Daufresne (14), le calvados du Château du Breuil (14), le Calvados de la SCEA Victor Gontier (50), le pommeau du domaine du Coquerel (50), le cidre AOC des vergers de la Morinière (61), le dire artisanal des cidres de la Pommeraie et le Calvados des Chais du Verger Normand.

Tous les résulats surwww.concours-agricole.com/

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui