L'Agriculteur Normand 25 mars 2020 à 10h00 | Par E.Désillière

Nicolas Declomesnil : réforme de la PAC, agriculteurs, votre avis compte

Jusqu’au 27 mars, les agriculteurs peuvent donner leur avis sur la Politique agricole commune, grâce à une consultation en ligne mise en place par la Commission nationale du débat public (CNDP). Nicolas Declomesnil incite vivement les agriculteurs à y participer, afin que la réforme de la PAC réponde d’avantage à leurs attentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ED

>> Une consultation sur internet a été lancée au niveau national sur la PAC, de quoi s’agit-il ?
La Commission nationale du débat public (CNDP) a lancé ImPACtons, un débat national sur l’avenir de l’agriculture. Chaque citoyen peut donner son avis sur le plan stratégique national de la France pour la future PAC. La consultation s’effectue en trois étapes. D’abord, les Français sont invités, depuis le début du mois de mars, à répondre à un questionnaire en ligne, qui interroge sur dix objectifs de la PAC. La Chambre régionale d’agriculture de Normandie a mis en place une campagne de communication pour inciter les agriculteurs à répondre à ce questionnaire. Initialement, il devait se clôturer le 23 mars. Mais en raison de la crise sanitaire que vit la France, le délai a été repoussé au 27 mars. La deuxième étape offrira la possibilité à des organisations, plutôt morales, de rédiger un cahier d’acteurs de quatre pages afin de prioriser les objectifs et de donner un avis sur le sujet. La date limite pour rendre ce document est également repoussée du 31 avril au 7 mai. Enfin, la troisième étape consistera à l’organisation d’un débat public.
La CNDP donne la possibilité d’organiser des débats locaux, mais cela est suspendu au vu des circonstances.

>> Pourquoi incitez-vous notamment les agriculteurs à remplir le questionnaire en ligne ?
Le ministre de l’Agriculture va prendre en compte les résultats du questionnaire pour rédiger le plan stratégique national de la France pour la future PAC. Il est important qu’il s’appuie sur les réponses données par un maximum d’agriculteurs plutôt que par celles des
citoyens qui ne connaissent pas forcément bien le sujet. Le
questionnaire se remplit en quelques minutes, il est important que les exploitants prennent le temps de répondre aux questions pour que la future PAC réponde davantage à leurs attentes. 

>> Quand cela sera possible, comment vont s’organiser les réunions locales ?
Lors de la dernière session Cran, nous avons émis l’hypothèse d’organiser une réunion par département dans les antennes locales. Pour les autres débats, s’il y en a, nous conseillons de les organiser en collaboration  avec d’autres organisations agricoles et les collectivités.

 

Sur le même sujet : Interview de Anne-Marie Denis, présidente de la FDSEA de l'Orne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Pierre (38) | 30 mars 2020 à 17:41:32

Questionnaire rempli pour ma part ?

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui