L'Agriculteur Normand 12 avril 2013 à 09h25 | Par COMMUNIQUE

Orne - Alain Lambert Officier de la légion d’honneur

Alain Lambert, ancien Ministre délégué au budget, père fondateur de la LOLF, co-auteur d’un rapport sur les normes absurdes remis au premier ministre Jean-Marc Ayrault le 26 mars dernier, a reçu les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur des mains de Bernard Cazeneuve, Ministre délégué au budget, jeudi 11 avril 2013 à Bercy.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Le Président divers droite du Conseil général de l’Orne, Alain Lambert, fut Ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire de 2002 à 2004, sous le Gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Quelques mois seulement après avoir donné naissance à la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) avec Didier Migaud, Alain Lambert, alors président de la commission des finances du Sénat, travaille avec acharnement à la révolution des finances publiques, rappelant encore aujourd’hui « l’efficacité de la dépense publique doit être l’objectif numéro un : la France ne peut pas se permettre de vivre au-dessus de ses moyens ». La loi adoptée en 2001, assimilée à une Constitution financière, a conduit à découper dès 2005 le budget de la France en 34 grandes missions et non plus par ministère, substituant à la logique de moyens une logique d'objectifs et de résultats.

 

En 2013, chasseur de normes absurdes

Après la chasse au gaspillage des années 2000, Alain Lambert actuellement président de la Commission  consultative sur l’évolution des normes (CCEN) se lance dans la chasse aux normes absurdes. Co-auteur avec le Maire du Mans Jean-Claude Boulard, d’un rapport au Premier Ministre sur la lutte contre l’inflation normative remis le 26 mars 2013, Alain Lambert propose  « d'alléger le stock de normes et d'endiguer leur flux ». II s'agit entre autres : d’abroger, adapter ou alléger les normes qui s’imposent aux collectivités locales, les revisiter, freiner les excès normatifs des administrations centrales.

L’enjeu est pour lui financier - les normes coûteraient 728 M€ par an - mais également culturel. Les comportements doivent profondément changer à tous les échelons de décision. L’ancien Ministre du budget pointe du doigt les obstacles dus aux modes de travail des administrations et des ministères et rappelle « il est impératif de changer de paradigme pour l’élaboration des normes à venir et de révolutionner notre culture administrative et politique de la norme ».

Dans l’Orne, un élu local hyperconnecté

Président du Conseil général de l’Orne depuis 2007, département de Basse-Normandie verdoyant,  terre de cheval située à 2 heures de Paris, Alain Lambert n’a jamais caché son vif intérêt pour les nouvelles technologies, les réseaux sociaux et la nécessité de faire de l’Orne un département numérique par excellence.

Ses actions sont nombreuses pour faire de l’Orne une terre de télétravail, privilégiant les nouveaux modes d’organisation du travail, le cadre de vie et la préservation de l’environnement. Création de télécentres ruraux (publics ou privés) avec site Internet dédié au télétravail dans l’Orne, future école du télétravail, adoption du plan numérique pour le très haut débit.…Il mobilise l’Orne pour construire l’Orne de demain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui