L'Agriculteur Normand 04 avril 2012 à 17h17 | Par A. Dufumier

Orne - Guillaume Larchevêque nouveau président des JA

Après les élections au niveau cantonal de cet hiver, les Jeunes Agriculteurs de l’Orne ont nommé Guillaume Larchevêque pour assurer la présidence du syndicat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AD
“Je suis quelqu’un de droit, et ce que je dis, je le fais”, assure Guillaume Larchevêque, agriculteur au Ménil-Erreux, au lendemain de son élection, pour un mandat de deux ans, à la présidence des Jeunes Agriculteurs de l’Orne. Il succède ainsi à Manuella Belliard, devenue inéligible à 35 ans révolus. “Un mandat de deux ans, c’est très court, et je dois investir très rapidement chaque dossier”, souffle le nouveau président. Son expérience depuis plusieurs années dans le syndicat comme responsable de la division animation, trésorier, puis en tant que secrétaire général, devrait lui donner des atouts pour y parvenir.
“L’école ne me convenait pas, j’avais envie de travailler”, admet Guillaume qui n’a pas hésité à déserter les bancs du lycée. Ce qui ne l’a pas empêché d’y retourner un peu plus tard, en 2000, en vue de décrocher son brevet professionnel responsable d’exploitation agricole (BPREA). Et aujourd’hui, du haut de ses trente deux ans, il insiste sur l’importance des formations dans la bonne installation des jeunes.
C’est en 2004, que Guillaume s’installe, après avoir travaillé en production dans différentes structures agricoles. Il vient alors remplacer son père qui avait fondé la ferme en 1998, après avoir été embauché à la tête de plusieurs grandes exploitations en Seine-et-Marne. Au début, Guillaume Larchevêque est associé à son frère, lequel quitte la ferme trois ans plus tard. Le jeune agriculteur entreprend alors de créer une nouvelle société avec son voisin, Gilles Marchand, en fusionnant les troupeaux laitiers des deux exploitations quasiment mitoyennes. Aujourd’hui, la ferme compte 70 vaches laitières pour un quota de 540 000 l, sur 200 ha de prairies et de grandes cultures, dont 45 ha sont dédiés au maïs pour l’ensilage. La traite est robotisée depuis 2011.

Mobiliser le réseau
“Le grand chantier des JA de l’Orne pour l’année 2012, sera la préparation aux élections des Chambres d’agriculture de 2013, anticipe le président. Nous devons mobiliser notre base, renforcer notre réseau et créer des synergies. Depuis que les Chambres d’agriculture ont absorbé les ADASEA (Association départementale pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles), en charge des dossiers d’installation, les élections aux Chambres d’agriculture sont devenues primordiales pour le syndicat”.
L’Orne a installé environ 66 jeunes en 2011 et la tendance est à la hausse. Guillaume Larchevêque admet “que le contexte est porteur. Les prix des céréales sont bons, et les cours du lait permettent de dégager un revenu, même si les charges ont augmenté”. Il reste néanmoins lucide sur la fragilité de cette reprise : “le secteur allaitant est toujours en grande difficulté, et la bonne tenue des cours du lait ou des céréales n’est pas garantie dans la durée. Une partie de notre travail est d’expliquer aux jeunes, que la bonne gestion d’une exploitation passe de plus en plus par une trésorerie robuste permettant d’encaisser plus facilement la volatilité des cours des intrants et des productions. Il est souvent préférable de reconstituer les trésoreries les bonnes années, plutôt que de tenter de défiscaliser, en investissant dans un outil parfois peu utile, et dont le remboursement de l’emprunt pèsera pour de nombreuses années sur la finance de l’exploitation”. Mais la bonne installation des jeunes se joue principalement au plan politique. Mardi 3 avril, Guillaume était parti pour les Landes à la session nationale des Jeunes Agriculteurs sur la PAC. “Il est important de défendre le budget, et de veiller à maintenir le curseur des contraintes environnementales à un niveau qui pénalise le moins possible la compétitivité des exploitations. Les jeunes ont besoin de pouvoir mettre en place des projets à la fois viables et vivables”.
un nouveau bureau
2012, est une année élective pour les Jeunes Agriculteurs de l’Orne. Après voir élu les présidents de canton et les administrateurs, c’était au tour d’élire un nouveau bureau départemental.
Ainsi, les administrateurs départementaux se sont réunis pour élire une nouvelle équipe à la tête du département et cela pour un mandat de deux ans.
Après avoir été responsable animations, trésorier et secrétaire général de la structure Guillaume Larchevêque, a été élu président des Jeunes Agriculteurs de l’Orne. Il est installé en polyculture élevage sur le canton du Mêle sur Sarthe.
Fabien Durand, ancien responsable animations de la structure, a quant à lui été élu secrétaire général. Il est installé sur le canton de Juvigny sous Andaine, en viande bovine et atelier avicole.
Constituent également le bureau Jeunes Agriculteurs Orne :
- trésorier : Cyril Fiault, installé sur le canton de Domfront ;
- vice-président : Jean-Charles Colette, installé sur le canton de Gacé ;
- secrétaires généraux adjoints : Guillaume Croteau, installé sur le canton de l’Aigle, et Pierre-Henri Guillemine, installé sur le canton de Messei.
Membres de bureau :
- Guillaume Rivière, salarié sur le canton de Courtomer ;
- Damien Louvel, installé sur le canton de la Sées ;
- Vianney Leconte, installé sur le canton de Rémalard ;
- Nicolas Lesecq, installé sur le canton de Sées.
Les responsables de commissions :
- Sébastien Allais, responsable renouvellement des générations en agriculture, installé sur le canton d’Argentan ;
- Cédric Bérard, responsable lait, installé sur le canton de Bazoches sur Hoëne ;
- Sylvain Ghyselen, responsable végétal, installé sur le canton de Gacé ;
- Emmanuel Bloyet, responsable animations, installé sur le canton d’Argentan ;
- Anthony Derouet, responsable environnement, installé sur le canton de Passais ;
- Guillaume Toutain, responsable viande, installé sur le canton de Rémalard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui