L'Agriculteur Normand 03 septembre 2013 à 16h49 | Par A. Dufumier

Orne - Retour vers le moiss-batt cross

Les démonstrations festives de moissonneuses sont remises en place à l’occasion de la Fête de la terre, dimanche, au Mêle-sur-Sarthe. Après quelques décennies d’absence, il a fallu reconstituer de toutes pièces les équipages.Nous avons rencontré l’équipe Juvigny/Ferté-Macé, attelée à bricoler une Massey-Ferguson 510 de 1966.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© AD

“Le moiss-batt cross, c’est un truc qui plaît.Il y a des gens qui ne viennent à la Fête de la terre que pour cela”, assure Samuel Radigue (au centre sur la photo), des Jeunes Agriculteurs de l’Orne.Le jeune éleveur, au sein d’une équipe d’une quinzaine de JA des cantons de Juvigny-sous-Andaine et de La-Ferté-Macé, est donc bien décidé à participer à la relance de cette manifestation absente du département depuis des dizaines d’années. “Les départements limitrophes ont tous leur moiss-batt cross, il n’y avait que l’Orne à ne pas en organiser.C’est aussi ce qui nous a motivé.Pour nous c’était un défi”, ajoute Samuel Radigue. 
Trouver de vieilles machines inutilisées, installer les barres de protection, réviser la motorisation, l’embrayage, le système de frein, trouver une décoration  originale et aussi organiser les réparations et les séances de travail. Défi.Le mot n’est pas trop fort, pour toutes les équipes ornaises qui se sont lancées cette année dans l’aventure. Depuis tout ce temps que l’Orne avait perdu son moiss-batt cross, les machines déjà aménagées ont quitté le secteur depuis longtemps et il a fallu repartir de zéro.

Barres de sécurité
Pour l’équipe des cantons de Juvigny/La Ferté-Macé, après avoir fait le tour des concessionnaires, les Jeunes Agriculteurs ont déniché une vielle 510 Massey-Ferguson de 1966.“Elle fonctionnait toujours, mais elle n’était plus utilisée.Nous l’avons récupérée, relate Samuel.C’est le garage agricole “Le Royer et fils”, à Magny-le-Desert, qui a bien voulu accueillir le chantier de réparation et d’aménagement de la vieille moissonneuse. Le garage travaille avec Massey-Ferguson depuis de nombreuses années.C’est bien, car les anciens connaissent la machine et peuvent nous donner des conseils.Jusqu’à présent, (le 30 août), nous avons surtout travaillé sur l’embrayage et le système de freinage.Il va nous rester à fixer les barres de sécurité, découper la barre de coupe, et décorer l’avant de la machine”.

Imprévus
En tout, le bricolage de la machine devrait réclamer un cumul de 150 heures de travail.“Nous pensions pouvoir travailler quelques journées pleines sur la machine, mais cela a été plus compliqué de nous réunir avec le beau temps et les travaux à effectuer dans les champs, note Julien Lecellier (en haut à gauche sur la photo), qui projette de s’installer agriculteur d’ici quelques années .Jusqu’à présent, nous avons surtout travaillé dessus en soirée.Nous avons pris un peu de retard, car il y a eu des réparations à faire, que nous n’avions pas prévues.Mais la machine sera prête dans les temps, et l’équipe sera sur place lors de la Fête de la terre, pour assurer la maintenance et faire en sorte qu’elle puisse tourner tout au long de la journée”.

Vers le futur
Remettre sur pied une moiss-batt  pour le cross relève de l’aventure humaine. “Cela crée des liens, on apprend à se connaître”, constate Samuel Radigue. “C’est des moments d’échanges.C’est agréa-ble de se retrouver tous ensemble.C’est aussi une façon originale de nous engager et de participer à l’animation de la Fête de la terre”, témoigne Nicolas Le Penven, l’un des deux conducteurs de la Massey.
“C’est intéressant aussi de remettre en fonctionnement les vieilles machines, que conduisaient nos parents et nos grands-parents”, note Samuel.
Retour vers le passé ou retour vers le futur ?Dimanche prochain, l’équipe de Juvigny/La Ferté-Macé fera touner son gros bolide, au Mêle-sur-Sarthe.Mais les Jeunes Agricuteurs des deux cantons ont déjà les yeux rivés sur l’édition de 2014.Car l’an prochain, c’est sur leurs terres, dans  le canton de Juvigny-sous-Andaine, qu’aura lieu l’évènement.La vieille Massey sera déjà équipée.Il ne restera qu’à la maintenir en forme.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui