L'Agriculteur Normand 22 février 2012 à 18h29 | Par L'Agriculteur Normand et L'Eure Agricole

Orne - VPF : 3 lettres pour des emplois !

Les acteurs de la filière ont un accord pour signaler l’origine de la viande dans les rayons. La section porc de la FDSEA 61 a contrôlé sa mise en place dans deux supermarchés. Au Carrefour, seul “un jambon de Paris Bio” déroge à la règle. Au Leclerc, le bilan s’avère plus contrasté.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Vérification origine de la viande en GMS

Le 15 décembre 2010, les acteurs de la filière ont signé un accord sur l’affichage de l’origine de la viande. “Cette information sur les produits est une demande récurrente des consommateurs. Mais pour les producteurs, c’est un moyen de valoriser leur production. La grande distribution doit jouer le jeu sur l’application de cet accord et être un partenaire”, affirment la FDSEA 61 et les Jeunes Agriculteurs.Le 15 février, des producteurs ont donc contrôlé le magasin Carrefour de Condé-sur-Sarthe et le Leclerc d’Arçonnay. Le bilan de ce contrôle se révèle mitigé. “Hormis une barquette de jambon biologique, l’étiquetage dans les rayons semble conforme chez Carrefour. Au magasin Leclerc, la situation est plus contrastée. 70 % des produits sont conformes. De nombreuses barquettes de viande sont insuffisament identifiées”, insiste Dominique Jouandet. Exemple sur des “Knacki” de la marque Herta : aucune mention ne stipule l’origine de la viande.

Des logos VPF en progrès
Depuis plusieurs mois, les producteurs français de porcs ripostent avec leur logo VPF. Grâce à ces trois lettres, le consommateur se repère en un coup d’œil. À l’instar du VBF, le logo se démocratise. La section porc de la FDSEA le constate depuis un an. “La dernière fois que nous sommes passés, 50 à 60 % de la viande était conforme. Aujourd’hui au Carrefour, plus de 90 % de la viande respecte les règles. Même la Filière Qualité Carrefour (FQC) utilise désormais le logo VPF. Les directions des magasins se montrent de plus en plus réceptives. Nous nous en réjouissons”.
Alexandre Clet, directeur du magasin Carrefour de Condé-sur-Sarthe, note les remarques. “Pour les marques comme Herta ou Fleury-Michon, je fais remonter les demandes. Sur notre rayon boucherie traditionnelle, c’est facile d’intervenir”. Tant mieux… Car au rayon boucherie traditionnelle, Anne-Marie Denis, secrétaire générale de la FDSEA pointe encore quelques améliorations : “le logo VPF est vraiment plus lisible en bleu et rouge plutôt qu’en noir”. Alors pour aider le magasin à communiquer, les syndicalistes ont remis des supports au responsable du rayon. Producteurs et distributeurs sont donc passés à l’action.
p Le logo VPF (Viande Porcine Française) valorise les produits issus de porcs nés, élevés, abattus et transformés en France. La mise
en place de ce logo s'intègre dans l’accord signé par les acteurs
de la filière. La valorisation financière du travail des éleveurs reste, elle, attendue par le syndicalisme. En 1991, le prix de base au marché au cadran était de 1.58 €/kg alors que le SMIC horaire affichait 5 €/heure. En 2011, 20 ans après, les éleveurs ont commercialisé leurs animaux à un prix de base moyen de 1.31 €, pour un SMIC à 9.20 €/h.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui