L'Agriculteur Normand 19 mai 2010 à 17h44 | Par V.Motin

Préfecture - Toujours du cidre et du poiré à la préfecture !

Christian Leyrit, préfet de région, a fait le tour de l’actualité régionale. Parmi les sujets abordés : l’agriculture avec le chantier de la contractualisation laitière, mais aussi la consommation d’alcool dans les réceptions des collectivités locales…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
“Interdire la consommation d’alcool dans les réceptions des maires est une idée farfelue”.
“Interdire la consommation d’alcool dans les réceptions des maires est une idée farfelue”. - © V.M.

Mardi matin, le préfet de la région Basse-Normandie a convié la presse pour évoquer l’actualité et les projets régionaux. L’agriculture en fait partie, à travers le chantier de la contractualisation.


- Lait et contractualisation :
la Basse-Normandie,
une région test !

Afin de préparer la mise en œuvre opérationnelle des mécanismes de contractualisation, le ministre de l’agriculture a chargé le préfet de région d’engager une démarche d’expérimentation sur la base des initiatives des professionnels. “Comme le préfet de Bretagne, j’ai reçu une lettre de mission de Bruno Le Maire”, précise Christian Leyrit. Objectif : “voir concrètement à quoi pourrait ressembler la contractualisation”. Depuis mi-avril, le préfet rencontre régulièrement les différentes représentations professionnelles de la filière laitière, de la production à la transformation et de l’interprofession. “Je conduis avec ces interlocuteurs une réflexion sur leurs propositions et les conditions de leur mise en œuvre”. Christian Leyrit souhaite une expérimentation le plus tôt possible. Le préfet a évoqué une mise en place pour l’automne. Quelques centaines d’agriculteurs devraient y participer. “Ce test se montera sur la base du volontariat. L’idée est de proposer plusieurs types de contrats, avec doubles volumes et doubles prix. Il pourrait y avoir des prix pour la grande consommation et d’autres pour les produits industriels. Nous poursuivons nos réflexions un travail important a déjà été consenti. Cette contractualisation pourra peut-être amortir les fluctuations du marché”. De l’aveu du préfet de région, “ce sujet est plus complexe que je ne l’imaginais”.

- Déviation de Falaise :
les tracteurs interdits

avec l’ouverture de l’autoroute
L’autoroute reliant Falaise à Argentan devrait ouvrir entre fin août et début septembre. Par dérogation, les engins agricoles sont autorisés à emprunter la déviation de Falaise. “C’est acceptable aujourd’hui. Avec l’ouverture de l’autoroute, cette situation ne sera plus possible. Nous étudions donc avec les acteurs locaux un autre itinéraire pour les tracteurs”.

- Mairie et consommation
d’alcool

Le préfet a démenti sa volonté d’interdire l’alcool dans les réceptions des mairies. Les produits cidricoles auront donc toujours leur place dans les pots des collectivités locales. “Je n’ai jamais eu l’intention d’interdire de servir du cidre ou du poiré dans les mairies du Calvados. Cette idée est farfelue. Et je n’ai pas la légitimité pour conseiller aux maires de ne pas servir d’alcool dans leur réception”, a insisté Christian Leyrit. Les produits cidricoles ont donc toujours leur place à la préfecture du Calvados. Le préfet dénonce un amalgame avec un projet porté par la mairie de Cabourg : “la nouvelle réception du maire”. Cette initiative prise par plusieurs maires du département vise à proposer des réceptions sans alcool. Une convention avec les mairies qui louent des salles des fêtes a également été signée. “Nous nous sommes contentés de soutenir ces initiatives”, indique-t-on à la préfecture.
De nombreuses villes n’adhèrent pas au concept de “la nouvelle réception du maire”. C’est le cas à Hérouville-Saint-Claire.  Son maire a signé une charte avec l’Idac. Objectif : valoriser les produits cidricoles au cours de ses réceptions. Une charte peut en cacher une autre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui