L'Agriculteur Normand 18 septembre 2014 à 08h00 | Par Institut Français des Productions Cidricoles

Prévisions de récolte des fruits à cidre 2014

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © IFPC

Contexte climatique et spécificités de l’année 2014

L’hiver 2013/2014 fut particulièrement doux et humide avec un ensoleillement au mois de mars audessus des normales : 200 heures environ dans le nord-ouest de la France contre 130 heures habituellement (sources Météo-France).Pour autant, le démarrage de la végétation a eu lieu à la période habituelle : débourrement des principales variétés cidricoles entre la fin mars et la mi-avril pour les plus tardives à Sées.La floraison des pommiers à cidre a été hétérogène, conséquence principalement de la forte charge de 2013. A noter sur les deux variétés tardives Bedan et Avrolles, une floraison particulière avec des décalages entre arbre très importants ; ce phénomène a déjà été observé par le passé après un hiver doux, ce qui suggère que ces deux variétés ont probablement des besoins en froid assez élevés qui ne sont pas entièrement couverts lors d’hiver comme cette année. Le comportement de ces deux variétés pourrait être perturbé si de tels phénomènes se répétaient souvent…Des coulures de fleurs (pas de formation de fruits) assez importantes ont été observées notamment sur les variétés Kermerrien et Fréquin Rouge. L’anthonome en recrudescence cette année a certainement amplifié le problème de nouaison dans certains secteurs. Conséquence de tout cela, une charge des arbres plutôt moyenne mais avec un calibre des fruits très correct car le mois de juin chaud et ensoleillé a été favorable à la multiplication cellulaire des fruits et les pluies de l’été ont ensuite permis un bon grossissement cellulaire. Cette forte croissance des fruits s’accompagne comme souvent d’une richesse en sucres des fruits modérée.L’état sanitaire des vergers est assez correct. La tavelure est cependant toujours présente dans les vergers, favorisée dans 3 printemps humides successifs : juin et juillet 2014 plus secs ont cependant permis d’assainir quelque peu les vergers. Les pluies autour de la floraison ont aussi été favorables à la moniliose sur fleurs mais laissent aussi craindre le développement sur fruits de black-rot, maladie en recrudescence dans les vergers cidricoles depuis quelques années. L’oïdium n’a pas été en reste en juin dans les zones habituellement favorables à celui-ci. Chancre et phytophthora (plantations sur MM106) sont toujours présents en jeunes vergers.Côté ravageurs, des vols d’hoplocampe sont toujours observés dans certains vergers. Les pucerons (cendré et lanigère) ont été assez virulents ce printemps, favorisés par les conditions de températures de juin tout comme le carpocapse dont l’intensité des vols de la 1re génération a été particulièrement forte en juin/juillet. Le mois d’août frais et pluvieux a permis de freiner l’arrivée d’un second vol mais de nombreux fruits véreux sont visibles actuellement surtout en parcelle non protégée. Attention donc au premier passage de récolte…L’aspect du feuillage est correct début septembre (croissance satisfaisante) : les analyses foliaires de juillet montraient néanmoins des teneurs en azote assez moyennes, conséquence de faibles charges certes, mais attention au mois d’août pluvieux qui a pu provoquer un lessivage des sols et à l’incidence sur la mise en réserve des arbres cet automne.

Production en verger basse-tige (tableau 1)

Les données collectées auprès des producteurs membres du panel “estimation de récolte” mettent en évidence une sous-estimation de la production en 2013. Quantité récoltée : 245 000 T ; quantité estimée 228 000 T.Cette sous-estimation se repartit essentiellement entre les régions de Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire. Les conditions climatiques de l’automne 2013 favorables aux prises de calibres et de poids des fruits expliquent en partie ce résultat.La récolte 2014 fait suite à une année de forte production, mais les niveaux estimés sont attendus comme supérieurs à 2012 (+ 12 %). La production 2014 se place en-dessous de la moyenne des 6 dernières années (- 9 % par rapport à la période 2008-2013).En Basse-Normandie, Haute-Normandie et Pays de la Loire, les estimations placent la récolte à un niveau proche de la moyenne des deux dernières récoltes 2012 et 2013.La production en Bretagne est estimée en revanche à un niveau proche de 2012, ce qui est le cas également pour les régions extérieures.Ces prévisions ont été établies suite à une enquête réalisée entre le 5 et le 30 août 2014 auprès d’un panel d’arboriculteurs. Elles seront à préciser en fonction du grossissement automnal des fruits.

Production en verger haute-tige (tableau 2)

Comme chaque année, une enquête auprès d’un panel de producteurs livreurs réguliers de fruits a été réalisée. Le suivi des quantités récoltées permet d’évaluer les variations inter-annuelles et de positionner le niveau de la récolte à venir.Les données présentées dans le tableau suivant sont exprimées en pourcentage de la production moyenne récoltée par les producteurs interrogés au cours de la période 2008-2013.La récolte 2014 en verger haute-tige est annoncée comme globalement faible dans les principaux bassins de production et est d’un niveau qui semble s’apparenter globalement à la récolte 2012, même si des hétérogénéités locales sont constatées.La production en Maine et Perche et Bocages normands est estimée à seulement 50 à 60 % de la moyenne des 6 années précédentes. Elle est envisagée à un niveau plus élevé en Pays d’Auge-Lieuvin et Bretagne-Est avec une estimation autour de 75 %/80 % de la moyenne des 6 dernières années.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui