L'Agriculteur Normand 11 septembre 2013 à 15h11 | Par FRSEA Basse-Normandie

Prix du lait - Comment savoir ce qui peut être attendu ?

Depuis plusieurs mois, l’opacité sur la détermination du prix du lait est de rigueur. Certaines entreprises mettent en place leurs propres règles, d’autres continuent à suivre les indicateurs économiques publiés par le CNIEL chaque mois. Afin de comprendre la mécanique de prix attendu, un focus sur les indicateurs économiques est réalisé ci-dessous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © TG

Quels sont les différents indicateurs économiques et comment peut-on les utiliser ?
Au début de chaque trimestre, l’indicateur F1 paraît en pourcentage, celui-ci peut s’appliquer sur le prix moyen national de 2012 (soit environ 315,76 €/1000l). Il paraît aussi chaque trimestre le prix de vente du beurre et de la poudre en équivalent lait du trimestre précédent.
Par exemple pour le troisième trimestre 2013, le F1 est de +6,5% et le prix de vente du beurre et de la poudre en équivalent lait du trimestre précédent est de 359,54 €/1000l.

Indicateurs de compétitivité
Chaque mois sont publiés les indicateurs de compétitivité France-Allemagne. L’un compare les prix Français et Allemand au mois le mois et l’autre compare les prix Français et Allemand sur une année. La comparaison des prix Français et Allemand pour un mois donné, est basée sur les données antérieures de 3 mois de celui-ci, ce qui entraine une évolution du prix du lait Français plus tardif que celui du prix Allemand, à la hausse comme à la baisse. Ainsi, pour analyser l’effet de la compétitivité en septembre, il faut comparer le prix Français de juin (saisonalisé) qui est de 350,18 €/1000l et le prix Allemand de juin qui est de 356,91 €/1000l. Après dessaisonalisation du prix Français de juin et comparaison avec le prix Allemand, l’effet attendu pourrait être positif d’environ 8  €/1000l. Ensuite, il faut comparer le prix du lait Français moyen de juillet 2012 à juin 2013 qui est de 318,53 €/1000l et le prix Allemand moyen de juillet 2012 à juin 2013 qui est de 323,01 €/1000l. L’effet attendu pourrait être nul. A tout cela s’ajoute la saisonnalité, qui pour septembre pourrait être aux environs des 30 €/1000l. Le prix de vente du beurre et de la poudre en équivalent lait des 5 dernières semaines, ainsi que le ratio coût d’alimentation sur prix du lait sont également fournis, mais pas utilisés pour connaître le prix attendu. Pour septembre, le prix du lait attendu pourrait être aux environs des 369 €/1000l selon les indicateurs. A cela peut s’ajouter la flexibilité qui varie selon le mix-produit des entreprises.
Quels sont les perspectives de prix pour le dernier trimestre 2013 ?
Compte-tenu des dernières données disponibles concernant les cours des produits laitiers, rien ne laisse présager pour l’instant un revirement de tendance. Le prix du lait devrait donc confirmer la tendance observée depuis le début 2013 et atteindre au quatrième trimestre 2013 des niveaux supérieurs au dernier trimestre 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui