L'Agriculteur Normand 31 mars 2011 à 17h14 | Par FRSEA et JA basse-Normandie

Producteurs Lactalis - Surtout, ne signez pas !

Les producteurs de lait reçoivent actuellement des propositions de contrat de leur entreprise acheteur de lait. La FRSEA et les JA de Basse-Normandie ont eu connaissance du contrat proposé par Lacatalis à ses fournisseurs. La FRSEA et les JA recommandent aux producteurs livrant à Lactalis de ne pas signer la proposition qui leur est faite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes.
A la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes. - © A. Conté

 

En effet, à la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes.

Par exemple, l’entreprise s’autorise d’interrompre la collecte du lait au moindre incident qui lui serait « extérieur ». Autre exemple : La proposition faite aux producteurs Lactalis interdit au producteur de céder son contrat à un jeune agriculteur qui s’installe sans accord explicite de l’acheteur. Nous ne sommes pas prêts à donner les clés de nos exploitations aux industriels.

Enfin, la proposition de contrat envoyée par lettre recommandée sans concertation avec les producteurs, y compris les représentants de groupements liés à l’entreprise, ressemble plus à un diktat qu’à un contrat équilibré qui s’inscrirait dans une relation équilibrée entre producteur et transformateur.

Pour la FRSEA et les JA, la proposition de Lactalis démontre tout l’intérêt que les producteurs de lait ont à se regrouper dans des organisations de producteurs. Seule une négociation groupée peut permettre d’aboutir à un contrat plus équilibré. C’est dans cet esprit que la FRSEA et les JA de Basse-Normandie appellent les producteurs de lait à ne rien signer dans l’immédiat et à se regrouper pour négocier sur une base plus sérieuse que la véritable provocation qui fait office de proposition de l’acheteur.

Enfin, la FRSEA et les JA appellent le ministre de l’agriculture à presser le pas afin de déterminer au plus vite les conditions de regroupement des producteurs de lait, seule parade susceptible de préserver les intérêts des producteurs face à la toute puissance de l’industriel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui