L'Agriculteur Normand 04 novembre 2010 à 09h29 | Par e.charon

Propriétaires agricoles FDSEA 50 - Bien négocier le bail

La section départementale des propriétaires ruraux (SDPR) de la Manche a organisé sa première réunion publique sur le thème des baux ruraux mercredi dernier à St-Lô. Maître Thouroude, expert en matière agricole, a développé toute la panoplie des problèmes lors de la signature d’un bail. « Tout d’abord, avoir un bail justement est primordial. Une difficulté, de nos jours, souvent, le propriétaire doit traiter avec des sociétés (gaec, earl, etc…) Il faut refuser de signer un bail avec une personne morale, mais préférer signer avec une personne physique ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bureau de la SDPR de la Manche, “ Nous devons faire entendre la voix de la propriété agricole, notamment sur les évolutions du statut du fermage ».
Le bureau de la SDPR de la Manche, “ Nous devons faire entendre la voix de la propriété agricole, notamment sur les évolutions du statut du fermage ». - © ec

Pour Josiane Béliard, la SDPR de la Manche n’est pas assez connue, malgré son dynamisme. « Nous avons donc organisé cette réunion pour mieux faire appréhender les problèmes auxquels nous devons faire face. Le principal problème des propriétaires, c’est  le choix des baux et la réglementation agricole ». Il est vrai qu’avec le temps, des propriétaires détenant des valeurs agricoles, mais éloignés de l’agriculture par le biais des successions, ont du mal à s’y retrouver. « C’est le rôle de notre section de les conseiller, de les fédérer et de les aiguiller, à condition qu’ils adhèrent à notre structure, pour la somme de 50 euros, incluant aussi un conseil juridique par le biais de la FDSEA. Nous devons faire entendre la voix de la propriété agricole, notamment sur les évolutions du statut du fermage ».

La suite dans votre prochaine édition 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui