L'Agriculteur Normand 15 mars 2016 à 08h00 | Par T.Guillemot

Quelles productions de viandes demain et pour quels marchés?

«Quelles productions de viandes en Normandie demain et pour quels marchés?» Tel est le thème du colloque proposé par la CRAN (Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie) qui se tiendra le 25 mars prochain à Caen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Daniel Génissel entouré de Xavier Trincot et Jacques Châtelier : production, transformation et distribution seront autour de la table à l’occasion de cette journée sollicitée par la DRAAF. «Nos maillons sont très dépendants les uns des autres», insiste-t-on du côté de la CRAN
Daniel Génissel entouré de Xavier Trincot et Jacques Châtelier : production, transformation et distribution seront autour de la table à l’occasion de cette journée sollicitée par la DRAAF. «Nos maillons sont très dépendants les uns des autres», insiste-t-on du côté de la CRAN - © TG

llll «La Normandie, région agricole à vocation multiple, est fortement tournée vers l’élevage. Ce secteur fait actuellement face à des difficultés qui obscurcissent les perspectives d’avenir. Analyser en profondeur la situation et dégager des pistes de réflexion qui permettront de faire des choix stratégiques globaux, tels sont les objectifs de cette journée d’échanges.» En plantant le décor du colloque organisé par la CRAN (Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie) qui se tiendra vendredi 25 mars, son président, Daniel Génissel, veut remettre la Ferme Normande sur les rails du développement. Car si chacun s’accorde à dire que la sortie de crise passe par des prix plus rémunérateurs et que, dans le décor mondial, notre région dispose d’atouts indéniables, force est de constater que les systèmes de productions doivent s’adapter à une économie libérale, à une demande du consommateur parfois contradictoire, à une très grande volatilité des prix...


Produire ce qui se vend
Sans lever le voile sur les pistes d’avenir, Xavier Trincot, président de l’interprofession régionale porcine (ARIP) et Jacques Châtelier, président de l’interprofession régionale bovine (INTERBEV) ont dégrossi le sujet. «La règle générale est de produire ce qui se vend et utiliser les atouts de la région», en guise de préambule. «Il faut laisser le potentiel fourrager de la région s’exprimer, a illustré Jacques Châtelier. L’herbe en professionnalisant sa culture «mais aussi le maïs. Arrêtons de taper dessus. C’est un atout majeur pour faire de la viande bovine en Normandie.»
Plus globalement, il faut réunir les conditions d’une bonne performance technico-économique en ne pensant pas uniquement haut de gamme. «Il faut tester des croisements entre race laitière et race qualité viande pour alimenter le standard».

Programme
10 h : présentation des marchés de la viande et leurs enjeux internationaux, européens et nationaux par Yves TREGARO, FranceAgriMer.
10 h 45 : présentation des travaux de réflexion menés par les filières normandes bovines, ovines, avicoles.
13 h : intervention d’Hervé MORIN, président de la Région Normandie.
13 h 15 : Repas sur place.
14 h 15 : présentation des travaux de réflexion menés par la filière porcine.
15 h 15 : table ronde sur les perspectives de production de viandes Normandes avec les principaux acteurs des filières (producteurs, abatteurs, distributeurs…).
16 h 15 : Clôture du colloque.

llll Inscription
Vendredi 25 mars, la Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie organise de 9 h 30 à 16 h 30 un colloque intitulé « Quelles productions de viande en Normandie et pour quels marchés ? », au Crédit Agricole Normandie à Caen. Au programme, présentation des marchés de la viande et leurs enjeux internationaux, européens et nationaux par Yves Tregaro, FranceAgriMer, présentation des travaux de réflexion menés par les filières normandes bovines, ovines, avicoles, porcines, table ronde sur les perspectives de production de viandes normandes avec les principaux acteurs des filières (producteurs, abatteurs, distributeurs…) Frais de participation : 18 € TTC (ce tarif comprend les documents distribués lors du colloque et les frais de repas). Contact
veronique.lecoq@normandie.chambagri.fr Tél. 02 31 47 22 65.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui