L'Agriculteur Normand 25 août 2010 à 16h12 | Par V.Motin

Record - Pressage : un record pour convaincre

Annoncer les débits de chantier d’une machine, c’est bien. Le prouver, c’est mieux. Partant de ce constat, John Deere a voulu tester à grande échelle, sa presse 864 équipée de l’automatisation Baler Automation. La marque verte et jaune a donc tenté un record en Allemagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’usine John d’Arc-lés-Gray(Haute-Saône), avec un chauffeur et des techniciens français, a donc tenté un record sur une parcelle de plus de 140 hectares en Allemagne de l’est. Mi-août, tous se sont donc donné rendez-vous à Neubrandenburg, au nord-est de Berlin. “La presse 864 est une nouvelle machine qui intègre une technologie d’automatisation des commandes du tracteur, grâce au Baler Automation.Nous savons que nous disposons d’un avantage en termes de productivité. Il faut simplement le prouver”, explique Sébastien Jacquierre, responsable marketing de l’usine John Deere d’Arc-lés-Gray.

Densité maximum et balle 1,80 mètre
Le but : presser un maximum de paille à l’heure. Diamètre de balle d’1,80 mètre et densité maximum, la presse est poussée dans ses derniers retranchements (lire ci-contre). Reste la qualité du pilote de l’attelage. Sébastien Mahaut, entrepreneur et fidèle utilisateur John Deere a été choisi. Le talent est au rendez-vous, mais le chauffeur profite également de la technologie Baler Automation. “Avec de bonnes conditions, nous réalisons une balle par minute. Avant, nous tournions à 45 ballots à l’heure”, indique Sébastien Mahaut.

Humidité : le record à subi les caprices de la météo.
Humidité : le record à subi les caprices de la météo. - © V.M.

Vient ensuite la question de l’homologation du record. Deux huissiers de justice sont présents afin de valider les données enregistrés. La méthode de calcul a été élaborée par le professeur Pop, de l’école supérieure d’agriculture de Neubrandenburg. “Nous pesons une balle sur cinq. C’est statistiquement fiable pour obtenir le poids total. Nous avons aussi mesuré le taux d’humidité de toutes les balles. Aujourd’hui, elles se révèlent très humides”, souligne le professeur. Le taux d’humidité dépasse en effet le seuil des 20 %.
Caprice de la météo oblige, le record s’est réduit à deux tentatives de deux heures en fin de journée. Il était initialement programmé sur 12 heures d’affilée. “Nous avons été contraints de resserrer le timing", explique Sébastien Jacquierre. Après l’orage, quelques regrets pleuvent : “hier à l’entraînement, les conditions se sont avérées idéales. Avec un taux d’humidité de 10 %, on avançait à 25 km/h. Aujourd’hui, nous avons été obligé de diviser notre vitesse par deux”. Le résultat se révèle honorable. 21.5 Tonnes/heure ont été pressées.

Record au service du marketing
Les records semblent néanmoins avoir de beaux jours devant eux. Au sein du service marketing, la possibilité de réaliser d’autres challenges est évoquée.  “De nombreux records sont envisageables, notamment sur les machines de récoltes. Je crois que ces challenges sont des références, et réconfortent les agriculteurs dans leur choix de matériels”.

Une balle sur cinq était pesée.
Une balle sur cinq était pesée. - © V.M.
John Deere a choisi un entrepreneur des Ardennes pour piloter la machine.  (photo DR)
John Deere a choisi un entrepreneur des Ardennes pour piloter la machine. (photo DR) - © V.M.

Sébastien Mahaut est entrepreneur de travaux agricoles, à Pauvres, dans les Ardennes. Chaque année, il presse 10 à 12 000 ballots avec une 864. C’est le pilote choisi par John Deere pour ce record. Fort de cette expérience, l’homme a préparé la presse avec une équipe de techniciens de l’usine d’Arc-les-Gray, en Haute-Saône. “J’ai optimisé la presse avec quelques réglages simples et abordables par tous. Ils permettent d’optimiser le rendement et donc la rentabilité de la presse”, souligne Sébastien Mahaut.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui