L'Agriculteur Normand 21 août 2017 à 08h00 | Par J.Pertriaux

Salon aux champs : la cuma des Quatre-Rivières vous accueille

Huit cuma du Pays d'Auge sont mobilisées pour l'organisation du salon national des cuma.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© M.Malo

Nom : Cuma des Quatre-Rivières.

Lieu : Saint-Pierre-du-Jonquet.

Chiffre d’affaires : 50 000 euros.

Président : Damien Lenormand. Séverine Grandval, 42 ans, en est la trésorière depuis deux ou trois ans. Auparavant, elle fut présidente et trésorière.

Histoire : Les années 1974 et 76 subissent d’abord des inondations puis une période de sécheresse. Les agriculteurs du coin s’entraident. Ils montent une banque de travail, où le matériel et le temps de travail passé chez les uns et les autres sont comptabilisé en points. En 1979, la cuma est fondée par une quinzaine d’adhérents lors de l’achat d’une pelleteuse telem, attelée derrière un tracteur. Puis viennent une auto chargeuse, une ensileuse et d’autres matériels, dont une moissonneuse batteuse, que la cuma n’a plus aujourd’hui.

Adhérents : 42. Dont une vingtaine vraiment active. Les deux plus éloignés se situent à une quinzaine de kilomètres l’un de l’autre.

Matériels : 36. La cuma possède, entre autres, une ensileuse, un tracteur, un tractopelle, des bennes, un broyeur… Chaque adhérent actif est responsable d’un matériel.

Esprit cuma : « Un groupe qui s’entend bien, du collectif. On n’a pas passé le pas du salarié, c’est ce qui nous manque aujourd’hui. Les jeunes manquent de tolérance. Dès que du matériel n’est pas préparé ou que quelque chose ne va pas, c’est un prétexte pour signaler un ras le bol. »

Souvenir du Salon aux champs : « Je suis allée à plusieurs éditions. Je me souviens en particulier d’un slogan « Le patron, c’est le silo». Il mettait l’accent, concernant la problématique de l’ensilage, sur le tassage et la conservation. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui