L'Agriculteur Normand 29 octobre 2019 à 11h00 | Par J. Pertriaux

Sucrerie de Cagny : un nouveau préavis de grève

Les salariés de la sucrerie de Cagny ont déposé un nouveau prévis de grève, pour un arrêt de l'usine de jeudi 31 ocotbre 2019, 13 h à vendredi 1er novembre 2019, 13h.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A date du 29 octobre 2019, les arrachages de betteraves ne sont pas suspendus, malgré le nouveau préavis de grève déposé par les salariés de Saint Louis Sucre.
A date du 29 octobre 2019, les arrachages de betteraves ne sont pas suspendus, malgré le nouveau préavis de grève déposé par les salariés de Saint Louis Sucre. - © JP

Mardi 29 ocotbre 2019, les salariés de la sucrerie de Cagny ont déposé un préavis de grève. Celui-ci court de jeudi 31 ocotbre 2019, 13 h à vendredi 1er novembre 2019, 13h. Pour le moment, Patrick Dechaufour, président de la CBG Calvados, Orne, Sarthe, « invite les planteurs à arracher au plus près des dates prévues et à ne pas trop anticiper. Il faut se référer à son planning. Les accords interprofessionnels obligent SLS d’enlever les betteraves maximum sept jours après la date de mises à disposition et à compenser financièrement les retards de calendrier. Nous sommes à J+20 de retard par rapport au planning administratif. L’indemnisation s’élève à 0,04 €/t de betteraves à 16°/jour de retard au-delà du 7e jour, et 0,08 €/t/jour au-delà du 14e jour. À ce jour, pas de panique, insiste le président de la CGB, faisant ainsi taire de fausses rumeurs, SLS ayant des obligations règlementaires vis-à-vis des contrats signés. Notre mission est de veiller au respect de ces engagement. »

Patrick Dechaufour d’insister : « ce ne sont pas les salariés qui nous embêtent mais Saint-Louis Sucre. Il ne faut pas se tromper de combat. Si SLS avait accepté notre plan de reprise, nous n'en serions pas là ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui