L'Agriculteur Normand 21 mai 2014 à 08h50 | Par T.Guillemot

Sylvain Mézeray (Agrial) - “Il y a un optimum économique derrière tout cela”

Pour Sylvain Mézeray, RTE (Référent Technico-Economique) à Agrial, l’objectif est de ne plus gaspiller d’azote. “Il y a un optimum économique derrière tout cela”, plaide-t-il.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sylvain Mézeray en discussion avec un adhérent d’Agrial : “la modulation, dans les zones où l’état nutritif de la plante est faible pour atteindre l’objectif de rendement fixé par l’agriculteur, va permettre d’apporter plus d’ammonitrate. A contrario, dans les zones où l’état végétatif est bon, on en apportera moins”.
Sylvain Mézeray en discussion avec un adhérent d’Agrial : “la modulation, dans les zones où l’état nutritif de la plante est faible pour atteindre l’objectif de rendement fixé par l’agriculteur, va permettre d’apporter plus d’ammonitrate. A contrario, dans les zones où l’état végétatif est bon, on en apportera moins”. - © TG


Quel est l’objectif global de la modulation de dose ?
L’objectif est de ne plus gaspiller d’engrais. Avant, à l’ancienne, on aurait mis sur cette parcelle 40 unités de façon linéaire. Avec cette technologie, on va peut-être en mettre 30, peut-être 50 ? Mais, au moins, la consommation correspondra à un besoin réel. Il y a un optimum économique derrière tout cela.

Cela n’aboutira pas donc forcément à une consommation moindre d’engrais ?
Effectivement, on ne peut pas l’affirmer. L’objectif est d’apporter la quantité d’intrant nécessaire par rapport à un objectif de rendement fixé par l’agriculteur. Mais, auparavant, on raisonnait à la parcelle et comme les sols ne sont pas toujours homogènes, on sous-dosait à certains endroits et sur-dosait à d’autres. On va donc gagner en précision.

Quelle est la différence avec Farmstar ?
Farmstar et N-Sensor sont deux outils à la disposition des agriculteurs pour piloter la fumure azotée.  L’agriculture de précision va dans un avenir proche participer à l'optimisation de la conduite des cultures  pour répondre à deux objectifs : conserver une agriculture productive et respectueuse de l'environnement. La modulation de la dose d’azote en intra parcellaire est maintenant possible grâce à deux outils :
- L’outil d’aide à la décision Farmstar propose une cartographie par satellite qui mesure la nutrition azotée de la plante à un instant T. Cela permet pour les agriculteurs équipés de matériel de modulation d'utiliser cette cartographie pour optimiser la répartition de la fumure azotée au sein de la parcelle.
- Le N-Sensor permet  aux agriculteurs qui souhaitent déléguer des travaux, de mettre en œuvre la modulation parcellaire de la fumure azotée sans investissement en faisant appel à une ETA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui