L'Agriculteur Normand 19 mars 2010 à 15h34 | Par E.Charon

Tension sur le lait - "Lactalis dérape"

Pascal Férey et Hervé Marie ont tapé du poing sur la table, vendredi dernier, lors d'une conférence de presse donnée à St-Lô. Tout en dénonçant une énorme baisse de revenu pour la ferme Manche, ils ont pointé du doigt la FNIL et en particulier Lactalis qui veut aligner le prix du lait français sur l'indice allemand.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Férey et Hervé Marie, "la FNIL veut ajuster le prix du lait français sur le prix allemand, c'est inadmissible pour des producteurs au bord du gouffre".
Pascal Férey et Hervé Marie, "la FNIL veut ajuster le prix du lait français sur le prix allemand, c'est inadmissible pour des producteurs au bord du gouffre". - © EC

Autre sujet abordé lors de la conférence de presse donnée vendredi à Saint-Lô, de concert avec Hervé Marie, secrétaire général de la FDSEA, la mise en place d'organisations de producteurs, notamment dans la filière laitière "afin de récupérer la plus-value qui nous est due. 2009 a été dure pour l'agriculture départementale avec une baisse du revenu estimée à 40%".

Face à l'offensive de baisse du prix du lait menée par Lactalis, jeudi lors des négociations au CNIEL, Pascal Férey et Hervé Marie lâchent, "cette entreprise veut saigner les producteurs. La Fédération Nationale des Industries Laitières (FNIL) aura à affronter un front laitier commun de ces mêmes producteurs".

La suite dans votre prochaine édition

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui