L'Agriculteur Normand 03 décembre 2016 à 08h00 | Par Claire Lequeux - Pour le réseau Agronomie-Productions végétales des Chambres d’agriculture de Normandie

Une journée « Vie du sol »

Matière organique, préservation de la vie du sol, gestion des intercultures : de plus en plus nombreux sont les agriculteurs qui s’interrogent sur les avantages et bénéfices d’un sol vivant. Les Chambres d’agriculture de l’Eure et de Seine-Maritime ont voulu apporter des réponses aux agriculteurs des deux départements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Visite d’essai à Morgny.
Visite d’essai à Morgny. - © CA 27

Le 10 novembre dernier, plus d’une centaine d’agriculteurs des départements de l’Eure et de la Seine-Maritime se sont retrouvés pour une journée consacrée à la « Vie du sol » à Tourny (27).

Un sol vivant, un allié pour cultiver
Le matin, Xavier Salducci, docteur en écologie microbienne des sols et directeur du laboratoire Celesta’lab, a montré l’intérêt de la matière organique dans le sol. Il nous a appris que le sol est un milieu vivant qu’il faut préserver tout en comprenant son fonctionnement. Selon les problématiques rencontrées, différents leviers sont à activer : introduction de couverts végétaux, apports de matière organique, limitation du travail du sol.  

Nourrir la vie du sol avec les couverts végétaux
Une visite d’essai l’après-midi à Morgny chez M. Fremin a permis aux agriculteurs d’observer quatre ateliers illustrant les trois piliers d’un sol vivant (qualité physique, biologique et chimique). Un atelier présentait l’effet du type et de la qualité de semis sur la levée et le développement d’un mélange de couvert à cinq espèces. Un profil de sol, réalisé avec des outils simples (au télescopique et à la bêche), a montré la qualité structurale d’un sol avec l’enracinement du couvert.
Le fonctionnement du sol et sa vie biologique a pu être illustré par des tests réalisés avec la « Valise sol », mise au point par la Chambre d’agriculture de l’Eure.
Un dernier atelier a terminé la journée sur les différents modes de destruction des intercultures longues lors de la démonstration dynamique d’un broyeur, d’un rouleau FACA et d’un déchaumeur à disques.
Cette journée thématique, sur l’agriculture de conservation, a permis des échanges riches pour mieux comprendre et entretenir son sol, mais aussi d’introduire des outils proposés par les Chambres d’agriculture de l’Eure et de Seine-Maritime pour accompagner les agriculteurs intéressés par ces thématiques.

La valise sol de la Chambre d’agriculture de l’Eure
L’objectif de cette valise est de regrouper les outils permettant de mieux connaitre son sol et d’appréhender la fertilité biologique des sols. Concrètement, elle permet de réaliser quatre tests : infiltration, respiration, vers de terre et densité apparente.
Elle est destinée aux agriculteurs adhérents des Chambres d’agriculture de l’Eure et de la Seine Maritime.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui