Aller au contenu principal

Festival
1001 légumes au potager !

Au pied du chateau de Beaumesnil, un potager un peu particulier a ouvert ses portes en juin. Le potager de Beaumesnil permet, notamment, de (re)découvrir des variétés anciennes de légumes.

 

Il aura fallu deux ans à Frédéric Lamblin pour donner vie à son projet original. Deux ans pour trouver des partenaires, l’emplacement.

En juin, les portes du potager de Beaumesnil, géré par l’association 1001 légumes, se sont ouvertes. D’un  côté on trouve un potager conservatoire en carré présentant des variétés anciennes de légumes et de l’autre côté du site une production de légumes bio (la conversion en agriculture bio est en cours) vendus “au panier”. Frédéric Lamblin avait à coeur de choisir le canton de Beaumesnil où il habite, “Cette région est classés en zone rurale à redynamiser. Avec mon projet, je voulais participer à la vie locale” explique le jeune homme. 

 

500 variétés anciennes au pied du château 

C’est le château de Beaumesnil qui loue une partie de son ancienne ferme. Les visiteurs profitent ainsi d’un cadre unique lors de leur visite, le château se profilant en arrière plan des carrés de légumes. Frédéric Lamblin propose déjà 500 variétés de légumes anciens. Une façon de participer à “la sauvegarde des variétés transmises par des générations de jardiniers et d'agriculteurs” souligne Frédéric. Ses semences viennent d’un peu partout. Certaines lui ont été confiées par l’Inra, d’autres proviennent même du Canada !

“Depuis l’ouverture, 1200 personnes nous ont rendu visite. Il n’y a pas un profil de visiteurs. Certains sont des citadins, d’autres des ruraux mordus de jardinage. On rencontre des familles qui viennent découvrir, comme des personnes âgées qui retrouvent des souvenirs d’enfance. Certains reviennent pour suivre la croissance des légumes au fil des mois !” remarque Frédéric. 

Mais l’activité de l’association 1001 légumes ne s’arrête pas au conservatoire. Le potager de Beaumesnil produit également des légumes en plein champs et sous serre. 

 

Une production de légumes bio

“L’objectif est de proposer des légumes bio dans trois ans. C’est le temps nécessaire de la conversion” précise le responsable. La production est destinée à une quarantaine d’adhérents qui viennent chaque semaine chercher leur panier. Cette visite hebdomadaire permet au consommateur de découvrir le lieu de production, les méthodes employées, le stade d’avancement des légumes. Au delà de la contrepartie financière (12 € le panier hebdomadaire pendant une année) chaque adhérent s’engage, selon ses possibilités, à aider l’association. Certains proposent des recettes pour accompagner les paniers, d’autres viennent aider sur place. 

Cette offre a connu un réel succès, puisque la production ne permet pas de satisfaire toutes les demandes. Une quinzaine de personne est actuellement sur la liste d’attente. “Nous espérons développer notre production l’année prochaine” note Frédéric. 

 

Un lieu de rencontres

Mais Frédéric Lamblin ne s’arrête pas là. Autour de l’association 1001 légumes, il souhaite réunir des acteurs locaux d’horizons différents. “Nous avons pour projet, avec le syndicat des apiculteurs, de proposer ici un rucher école. Il sera ouvert aux professionnels, tout comme aux personnes qui souhaitent s’initier à cette activité !” explique avec enthousiasme Frédéric. Et puis, surtout, il le week-end prochain - les 27 et 28 septembre -  le festival des 1001 légumes (cf. encadré) qui réunit producteurs locaux, association de jardiniers, école hôtelière, spécialistes, musiciens et artistes ! Une belle initiative qui devrait séduire un large public. 

 

coordonnées, tarifs, heures d'ouverture :

le potager de Beaumesnil,

7, rue des Forges, Beaumesnil,

02 32 46 02 54,

info@1001legumes.com,

www.1001legumes.com.

 

 

Les 27 et 28 septembre, c’est le festival des 1001 légumes !

retrouvez le programme complet du festival sur le site internet de l'association :

http://www.1001legumes.com

 

PLUSIEURS RENDEZ-VOUS seront proposés le samedi et le dimanche : chaque jour, l’ouverture du site se fera à 10 h, avec la présence de producteurs locaux et de la librairie associative le Rouge et le Noir qui présente des ouvrages rares et peu communs autour du jardinage.

Deux expositions seront proposées aux visiteurs :

- l’ histoire des légumes et des potagers 

-une exposition sur les abeilles et l'apiculture présentée par le Syndicat d'apiculture de l'Eure.

L'association des Jardiniers de France sera également présente pour répondre aux interrogations et conseiller sur tous les aspects du jardinage.

Côté artistique, l’artiste Georges Meublat, présentera des sculptures et structures végétales.

Des démonstrations et conseils de cuisine par le lycée Clément Ader (de 14 h à 18 h) ainsi que le Chef François Déduit du Moulin Fouret donneront des idées aux visiteurs pour cuisiner les légumes !

Enfin, les visiteurs pourront croiser le groupe “coude pompe” lors de leurs déambulations musicales, l’après-midi.

D’autres activités seront plus ponctuelles :

- samedi 27 septembre :

11 h : visite guidée du potager ;

12 h : soupes et tartines campagnardes ;

14 h : conférence sur l'apiculture par les responsable du syndicat d'apiculture de l'Eure ;

15 h : conférence sur le verger normand et la pommologie par Jean-Pierre Couturier ;

- 16 h : Conférence sur les cultures associées “Rotation des cultures et voisinage des plantes” par Victor Renaud, auteur de nombreux ouvrages ;

- 20 h : repas et concert avec le groupe Shifumi (15 € pour les adultes et 6 € pour les moins de 10 ans, uniquement sur réservation au 06 84 67 93 21).

- 22 h : Concert avec le groupe Shifumi seul (5 €/ personne) ;

- Dimanche 28 septembre :

11 h 30 : visite guidée du potager ;

12 h : soupes et tartines campagnardes ;

14 h : vidéos : Art digital Rhizomes Arbrabesques par Georges Meublat ;

15 h : conférence sur les fruits et légumes exotiques par Jean-Pierre Couturier ;

16 h : conférence sur “comment faire soi-même ses insecticides végétaux” par Victor Renaud.

tarifs festival: adulte : 3 € ; enfant 6 à 12 ans : 2,50 € ; gratuit jusqu’à 5 ans.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité