Aller au contenu principal

Filière bois
11 kilomètres de haies plantés dans le pays d’Argentan

Une vingtaine d’exploitations du secteur d’Argentan bénéficie d’une opération de plantation de haies, organisée par l’entreprise Bois négoce énergie. Au total, 11 km de haies seront réalisés. Une réussite notamment due à un service « clé en main » apprécié par les agriculteurs.

Bois négoce énergie travaille avec deux entreprises prestataires qui se chargent de préparer le sol et de planter les haies.
© .

« Les dernières plantations sont en cours, nous devrions avoir tout terminé d’ici la fin de semaine prochaine », déclare Luc Bertrand, adjoint d’exploitation forestière chez Bois négoce énergie. L’entreprise, spécialisée dans la valorisation de déchets de bois et l’exploitation forestière, développe depuis peu une activité de prestation de haies à destination des agriculteurs normands. « Nous gérons tout de A à Z. L’entreprise élabore le projet avec l’agriculteur (choix des essences et des séquences), prépare les sols, pose un paillage, plante, pose des gaines pour protéger la haie contre le gibier.» L’opération est une réussite. Au total, 19  exploitations du secteur d’Argentan en ont bénéficié et 11 km de haies bocagères seront plantés, soit 11 000 arbres. « Ce sont des fermes avec tous types de profils : allaitantes, laitières ou céréalières. Souvent, les exploitants décident de planter des haies pour améliorer le paysage, délimiter les parcelles, créer un brise-vent pour les animaux ou leur apporter de l’ombre.»

 

Un service clé en main

Thierry Royer est exploitant agricole à Ecouché-les-Vallées. Il fait partie des 35 agriculteurs à avoir bénéficié de l’opération. « C’est un service clé en main, tout est géré par Bois négoce énergie et leurs prestataires qui s’occupent des travaux des sols et des plantations. Ils ont planté un kilomètre de haies chez moi, principalement pour délimiter mes parcelles qui sont en bord de route. Et puis c’est aussi un plus pour favoriser la biodiversité », confie l’agriculteur. La plantation de haies est subventionnée à hauteur de 70 % par le Conseil départemental de l’Orne et A Tree for You, une association nationale qui accompagne, par le biais d’une plate-forme participative, des projets de boisement à l’échelle nationale et internationale. « Au total, il reste environ 2,50 Ä HT à charge de l’agriculteur par plant », détaille Luc Bertrand. Bois négoce énergie souhaite renouveler cette opération et aimerait notamment la développer dans l‘ensemble de la Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

moisson 2021
La qualité des blés se dégrade avec la pluie
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité