Aller au contenu principal

Filière bois
11 kilomètres de haies plantés dans le pays d’Argentan

Une vingtaine d’exploitations du secteur d’Argentan bénéficie d’une opération de plantation de haies, organisée par l’entreprise Bois négoce énergie. Au total, 11 km de haies seront réalisés. Une réussite notamment due à un service « clé en main » apprécié par les agriculteurs.

Bois négoce énergie travaille avec deux entreprises prestataires qui se chargent de préparer le sol et de planter les haies.
© .

« Les dernières plantations sont en cours, nous devrions avoir tout terminé d’ici la fin de semaine prochaine », déclare Luc Bertrand, adjoint d’exploitation forestière chez Bois négoce énergie. L’entreprise, spécialisée dans la valorisation de déchets de bois et l’exploitation forestière, développe depuis peu une activité de prestation de haies à destination des agriculteurs normands. « Nous gérons tout de A à Z. L’entreprise élabore le projet avec l’agriculteur (choix des essences et des séquences), prépare les sols, pose un paillage, plante, pose des gaines pour protéger la haie contre le gibier.» L’opération est une réussite. Au total, 19  exploitations du secteur d’Argentan en ont bénéficié et 11 km de haies bocagères seront plantés, soit 11 000 arbres. « Ce sont des fermes avec tous types de profils : allaitantes, laitières ou céréalières. Souvent, les exploitants décident de planter des haies pour améliorer le paysage, délimiter les parcelles, créer un brise-vent pour les animaux ou leur apporter de l’ombre.»

 

Un service clé en main

Thierry Royer est exploitant agricole à Ecouché-les-Vallées. Il fait partie des 35 agriculteurs à avoir bénéficié de l’opération. « C’est un service clé en main, tout est géré par Bois négoce énergie et leurs prestataires qui s’occupent des travaux des sols et des plantations. Ils ont planté un kilomètre de haies chez moi, principalement pour délimiter mes parcelles qui sont en bord de route. Et puis c’est aussi un plus pour favoriser la biodiversité », confie l’agriculteur. La plantation de haies est subventionnée à hauteur de 70 % par le Conseil départemental de l’Orne et A Tree for You, une association nationale qui accompagne, par le biais d’une plate-forme participative, des projets de boisement à l’échelle nationale et internationale. « Au total, il reste environ 2,50 Ä HT à charge de l’agriculteur par plant », détaille Luc Bertrand. Bois négoce énergie souhaite renouveler cette opération et aimerait notamment la développer dans l‘ensemble de la Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité