Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

150 ans du lycée Giel Don Bosco : rendez-vous le 16 septembre

Dimanche 16 septembre, le lycée agricole Giel Don Bosco souffle ses 150 bougies. A cette occasion, la direction de l’établissement prévoit de nombreuses festivités pour célébrer l’événement.

De gauche à droite : François Montambault, président de l’association de l’orphelinat de Giel Don Bosco, Sébastien Lérondel, directeur de l’établissement et Edgard Dauger, président de l’association immobilière de Giel Don Bosco. DR
De gauche à droite : François Montambault, président de l’association de l’orphelinat de Giel Don Bosco, Sébastien Lérondel, directeur de l’établissement et Edgard Dauger, président de l’association immobilière de Giel Don Bosco. DR
© ED

lll «  Le 16 septembre sera le point d’orgue des festivités du 150e anniversaire du lycée Giel don Bosco. La date correspond, jour pour jour, à l’arrivée des deux premiers orphelins sur le site », commence Sébastien Lérondel, directeur de l’établissement. L’ancien orphelinat a déjà organisé des journées spéciales depuis le début d’année, rassemblant soit les étudiants actuels, les anciens élèves le jeudi de l’Ascension ou la communauté chrétienne le lundi de Pentecôte. « Tout le monde sera rassemblé le jour J. Nous attendons au moins 1 000 personnes », affirme le directeur. De nombreuses festivités sont prévues pour arroser l’évènement. « C’est important de le célébrer. Nous ne verrons peut-être pas le 200e anniversaire », plaisante Sébastien Lérondel.

Messe télévisée
Le moment important de la journée est la diffusion de la messe dans l’émission Le jour du Seigneur sur France 2, célébrée par le père Daniel Federspiel, dans la chapelle du lycée agricole. « En plus du 150e anniversaire, l’émission Le Jour du Seigneur fête également ses 70 ans. Pour l’occasion, la production souhaite une retransmission dans le milieu rural », dévoile Edgard Dauger, président de l’association immobilière de Giel Don Bosco. D’autres festivités auront lieu tout au long de la journée. « A 12h, nous inaugurerons officiellement la nouvelle stabulation. Suivront un vin d’honneur et un déjeuner. À partir de 13h30, les visiteurs pourront parcourir les différents ateliers comme l’exposition de photos anciennes, le marché des terroirs Salésiens, ou encore la vente de meubles de l’atelier menuiserie », énumère François Montambault, président de l’association de l’orphelinat de Giel Don Bosco. Pour conclure la journée, une pièce de théâtre, « l’Abbé Vauloup : fondateur de l’Orphelinat de Giel », écrite par Pierre Chopin, un Salésien de Don Bosco, se jouera à 15h dans la chapelle.

Le secret de la longévité
La réussite de cet établissement, selon Sébastien Lérondel, est le fruit « d’une remise en cause permanente et d’un accompagnement important auprès des jeunes ». La direction n’hésite pas à investir pour les élèves. « Nous avons dépensé 1,3 million d’euros pour la création d’une nouvelle stabulation. Nous voulons que nos étudiants aient les meilleurs outils de travail pour qu’ils réussissent », enchérit Edgard Dauger. Autre point fort : l’esprit Salésien. « Au fil du temps, le relais a été passé à des directeurs laïcs, mais nous avons toujours gardé cet esprit d’accueil, avec une mise en confiance des jeunes pour qu’ils se sentent chez eux », conclut le directeur de l’établissement. Une recette qui fait ses preuves puisque de nombreux anciens élèves participeront à la journée en souvenir de leurs années lycée.

Pratique
Déjeuner sur réservation avant le 3 septembre au 02.33.67.99.00. Parking et ensemble des animations gratuites

Programme
9h45 : Messe télévisée retransmise dans l’émission Le Jour du Seigneur en direct sur France 2. 12h : Inauguration officielle de la stabulation suivie d’un vin d’honneur. À partir de 13h30 :
- Visite libre des ateliers
- Expositions de photos anciennes
- Marché des terroirs Salésiens
- Vente des meubles de l’atelier menuiserie
- Diverses animations
15h : Pièce de théâtre « L’abbé Vauloup  fondateur de l’Orphelinat de Giel », écrite par Pierre Chopin, Salésien de Don Bosco.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité