Aller au contenu principal

Commémoration 11 novembre
1920, A Verdun un Manchois désigne le soldat inconnu

Novembre 1920, Verdun. Face aux huit cercueils alignés, contenant les restes « reconnus français » de huit soldats, Auguste Thin, un Manchois, originaire de Saint Vaast La Hougue (Nord-Cotentin), reçoit des mains d’André Maginot, Ministre des pensions et des blessés de guerre, un bouquet d’œillet pour désigner le Soldat Inconnu qui reposera sous l'Arc de Triomphe. Mais comment se déterminer entre huit corps, ou du moins ce qu’il en reste, pour représenter l’abnégation, les souffrances et la terreur engendrées par quatre années de conflits ?

Le caporal Auguste Thin, ému, le 10 novembre 1920 à Verdun. André Maginot, Ministre des Pensions et des Blessés de Guerre (à droite) lui a remis le bouquet d’oeillet. Il le pose sur le 6è cercueil.
Le caporal Auguste Thin, ému, le 10 novembre 1920 à Verdun. André Maginot, Ministre des Pensions et des Blessés de Guerre (à droite) lui a remis le bouquet d’oeillet. Il le pose sur le 6è cercueil.
© DR

Bien plus tard, Auguste Thin répondra à cette question, « Il me vint une pensée simple. J'appartenais au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que j’obtenais. Ma décision était prise : ce serait le 6e cercueil que je rencontrerai ». Le cercueil choisi est acheminé. Il rejoint à Paris le cœur de Gambetta (symbole de la résistance lors de la guerre de 1870), contenu dans une urne, pour la cérémonie du 11 novembre 1920. Il faudra attendre le 28 janvier 1921 pour que le cercueil soit descendu dans la crypte de l’Arc de Triomphe.

La suite dans votre édition de cette semaine

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Publicité