Aller au contenu principal

Commémoration 11 novembre
1920, A Verdun un Manchois désigne le soldat inconnu

Novembre 1920, Verdun. Face aux huit cercueils alignés, contenant les restes « reconnus français » de huit soldats, Auguste Thin, un Manchois, originaire de Saint Vaast La Hougue (Nord-Cotentin), reçoit des mains d’André Maginot, Ministre des pensions et des blessés de guerre, un bouquet d’œillet pour désigner le Soldat Inconnu qui reposera sous l'Arc de Triomphe. Mais comment se déterminer entre huit corps, ou du moins ce qu’il en reste, pour représenter l’abnégation, les souffrances et la terreur engendrées par quatre années de conflits ?

Le caporal Auguste Thin, ému, le 10 novembre 1920 à Verdun. André Maginot, Ministre des Pensions et des Blessés de Guerre (à droite) lui a remis le bouquet d’oeillet. Il le pose sur le 6è cercueil.
Le caporal Auguste Thin, ému, le 10 novembre 1920 à Verdun. André Maginot, Ministre des Pensions et des Blessés de Guerre (à droite) lui a remis le bouquet d’oeillet. Il le pose sur le 6è cercueil.
© DR

Bien plus tard, Auguste Thin répondra à cette question, « Il me vint une pensée simple. J'appartenais au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que j’obtenais. Ma décision était prise : ce serait le 6e cercueil que je rencontrerai ». Le cercueil choisi est acheminé. Il rejoint à Paris le cœur de Gambetta (symbole de la résistance lors de la guerre de 1870), contenu dans une urne, pour la cérémonie du 11 novembre 1920. Il faudra attendre le 28 janvier 1921 pour que le cercueil soit descendu dans la crypte de l’Arc de Triomphe.

La suite dans votre édition de cette semaine

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité