Aller au contenu principal
Font Size

Manche
200 pré-refroidisseurs lait installés

A 7000 euro la bête, le pré-refroidisseur fait réfléchir les éleveurs laitiers. À 3500 euro, cela devient une bonne affaire, grâce aux aides accordées dans le cadre du Plan de Performances Energétiques, avec pour principal partenaire financier, EDF. Le principe du pré-réfroidisseur est simple ; Le lait ne s’engouffre plus à 32° dans le tank mais à 18°. D’où l’intérêt pour les Maîtres Laitiers du Cotentin, d’aider, par le biais d’un chèque de 600 euro, leurs producteurs sur cette économie d’énergie. Logique, le tank fatigue moins, il dure plus longtemps. A 15 000 euros l’unité en moyenne, cela fait réfléchir. Désormais la Manche est leader national des installations de ce type.

Chambre d’Agriculture, EDF, Maîtres Laitiers, CRDA, ont rappelé l’importance des économies d’énergies au gaec de l’Hôtel Galley, situé aux Champs de Losques.
Chambre d’Agriculture, EDF, Maîtres Laitiers, CRDA, ont rappelé l’importance des économies d’énergies au gaec de l’Hôtel Galley, situé aux Champs de Losques.
© ec
etite cérémonie sympathique, vendredi dernier, aux Champs de Losques (gaec de l’Hôtel Galley), située entre Périers et Saint-Lô, pour fêter le 200è pré-refroidisseur installé dans le département. « Nous sommes d’ailleurs les premiers de France pour le nombre d’appareils installés » souligne Yves Françoise (service bâtiments Chambre d’Agriculture). Eric Leclerc et Jean-Paul Salmon ont rappelé au passage que l’action des GVA et des CRDA avaient été déterminantes pour inciter les éleveurs laitiers à s’équiper. Les deux représentants d’EDF plaident pour une « bonne économie d’énergie » sur l’atelier « lait ». Concrètement, un producteur peut économiser un euro par tonne de lait entrant dans le tank. Christophe Levavasseur (MLC) indique, « les 600 euros donnés à nos coopérateurs entre dans notre philosophie d’entreprise, ayant notamment pour but de réduire les coûts de production ». Les Maîtres Laitiers ont d’ailleurs financé, en partie, 43 pré-refroidisseurs.En 2008, le Coutançais était précurseur en matière de pré-refroidisseur, l’occasion de saluer au passage la mémoire de Jean-Pierre Legallic, technicien chambre d’agriculture, aujourd’hui décédé, qui s’était particulièrement investi sur le sujet. « 200 installations, cela représente plus d’un million de kilowatts/heure économisés, 10 millions de litres de lait refroidi ou encore 176 tonnes de C02 économisés » explique Yves Françoise. Les associés du gaec de l’Hôtel Galley ont opté pour un « PRT Frigélait », commercialisé par Frigélait (Argentré du Plessis), une société qui a fait de l’équipement en économies d’énergies son cheval de bataille. M. Leguernic, commercial, souligne, « Le PRT est l’un de nos plus anciens modèles, mais parfaitement d’actualité, et surtout très fiable. Certains sont en fonctionnement depuis plus de 30 ans ». Il est vrai que la technique du système, en l’occurrence « tubulaire horizontal » est simple mais efficace. Un faisceau, tubulaire bien sûr, où circule le lait est plongé à l’intérieur d’un gros tube dans lequel circule l’eau de refroidissement.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité