Aller au contenu principal

250 produits sous les papilles de 50 dégustateurs

Pendant deux jours, cinquante personnes ont dégusté près de 250 produits de terroir qui élargiront la gamme déjà labellisés Orne Terroir. De nouvelles spécialités et de nouveaux producteurs devraient ainsi figurer dans le prochain guide.

© SB

Les 29 et 30 janvier, dans les locaux de la Chambre d'agriculture de l'Orne, cinquante dégustateurs se sont relayés pour tester divers produits : viandes, produits laitiers de vache, produits sucrés, bière, huile... Préalablement le jury très diversifié, composé de jeunes et adultes, ont bénéficié d'une formation. C'est le cas par exemple des jeunes du lycée Flora Tristan de La Ferté-Macé. Dans la salle se trouvent également des partenaires, des collectivités locales ou des citoyens comme Jeanne et Jean-Michel Eichel Brenner, venus de Consé-sur-Huisne. "Nous venons depuis des années" confie l'épouse.
Selon une fiche de notation, pour chaque produit, ils devaient noter "le visuel, l'odeur, l'aspect en bouche, la texture,..." explique Paul Rose, chargé de mission agroalimentaire à Synagro, initiateur d'Orne terroir, et portant ainsi la marque depuis sa création en 1996. Des aspects établis selon la grille des caractéristiques gustatives fixée par l'institut CQFD dégustation en collaboration avec les producteurs.

Conseiller
Au final, chaque produit, selon la fiche remplie par les dégustateurs, est agréé ou pas. Pour cela, il faut dans un premier temps obtenir la moyenne. Pour les produits qui ne passent pas cette étape, Synagro travaille avec les producteurs pour faire évoluer leurs produits. "Les industriels n'ont pas besoin de nous" assure Joëlle Legendre, assistante et webmaster de Synagro, parce qu'ils ont à l'intérieur de leurs murs les services qualités. Mais ce n'est pas le cas des producteurs du terroir. Alors le conseil est le bienvenu. Surtout que les dégustateurs sont invités à inscrire des remarques. Ainsi, Synagro propose une synthèse et des commentaires, utiles aux producteurs. Pour les produits obtenant une note entre 10 et 15, là aussi des commentaires sont fournis aux producteurs, dans l'intérêt de faire évoluer le produit et ainsi séduire des clients. "C'est ce qui fait la démarche qualité" confie Joëlle Legendre. Au total, ce sont 106 producteurs qui adhèrent à Orne Terroir.

Un gage de qualité
Pour cette année, la 20e, le guide comprendra des nouveautés. Mais elles seront connues réellement dans quelques mois, juste à la sortie du nouveau guide, le 22 juin. Joëlle Legendre concède toutefois qu'il devrait inclure des rillettes de poulet, sablés, biscuits ou encore un haché de beauf sauce camembert, coq au vin.
Pour les producteurs, faire partie de ce futur guide est une reconnaissance de la qualité de leur produit. Et pour l'acheteur, c'est une garantie. "Il sait ce qu'il achète". Rendez-vous le 22 juin pour la sortie du nouveau guide.

Synagro, un organisme conseil auprès des producteurs
Le département de l'Orne compte de nombreuses exploitations transformant leur production à la ferme et un grand nombre d'artisans transformant la matière première agricole.
De ce fait, en 1996, le Synadro, comité agroalimentaire de l'Orne, a décidé de créer Orne Terroirs, marque de soutien de cette production, du savoir-faire local.
A la fois, cette structure organise la promotion des produits ornais remarquables de goût, et participe à la professionnalisation de ces entreprises.
Pour sa 20e année, la marque est connue et reconnue. Un guide annuel en est le témoin. Par ailleurs, il met en place des conventions avec les restaurateurs mettant en valeur les produits Orne Terroirs dans leur cuisine, mais aussi avec les revendeurs proposant des produits Orne Terroirs dans leur boutique. Pour favoriser la communication, un site Internet a vu le jour il y a deux ans. Et Synagro favorise également la mise en place de circuits de distribution et participe à des foires et salons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Sécheresse - Prix du lait - FDSEA-JA 50
Sécheresse 2022 : les agriculteurs face à une « situation critique »
La FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Manche ont tiré la sonnette d’alarme, lundi 8 août 2022 à Saint-Lô, sur les difficultés…
Publicité