Aller au contenu principal

Emplois en agriculture
2500 postes en attente

Une première en France, Adasea, DDAF, Assedic et MSA ont uni leurs moyens pour une enquête sur les perspectives d’emploi à court terme.

Assedic, DDAF, Adsea, MSA unissent leurs efforts pour cerner les besoins des employeurs en agriculture
Assedic, DDAF, Adsea, MSA unissent leurs efforts pour cerner les besoins des employeurs en agriculture
© E.C.
“Après dépouillement de l’enquête sur les besoins de main d’oeuvre agricole dans la Manche, 2500 emplois seraient à pourvoir, dont 70% en saisonniers”. Les chiffres sont tombés lundi soir à la Préfecture de la Manche. Présentés conjointement par la DDAF, l’assedic et l’Adasea, ils détonnent dans le paysage de l’emploi départemental : 8,4% de chômage (16 600 personnes). Nouvelles missions Cette enquête, qui surprend quelque peu, est l’aboutissement d’échanges entre la MSA et l’Assedic. Cet organisme, chargé voici quelques années encore de seulement indemniser les chômeurs, s’est vu confier de nouvelles missions comme la formation ou encore la prospective selon les secteurs. Explications conjointe d’Emmanuel Huguet (Assedic), “depuis 5 ans, nous réalisons des enquêtes sectorielles sur les besoins de recrutement de la main d’oeuvre salariée dans les secteurs non-agricoles. Cela nous permet d’orienter nos financements de formation vers des métiers porteurs”. Dans la Manche, après signature d’une convention avec la MSA (fichiers exploitants), l’Adasea (cellule agri’emploi, et la DDAF, 2600 questionnaires ont été envoyés aux exploitations ayant employé au moins un salarié en 2005. “Il leur était demander d’expliquer leur projet de recrutement sur une liste de 87 métiers proposés recouvrant trois grandes familles : production agricole et assimilé, industrie agro-alimentaire coopérative et autres secteurs liés à l’agriculture”. Les questionnaires une fois dépouillés, l’enquête a révélé que 31% des établissements souhaitaient recruter en 2006 pour environ 2500 emplois. “Ces recrutements paraissent difficiles aux employeurs dans 40% des cas”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité