Aller au contenu principal

Blocage du Lilano deSt-Lô
30 000 euros de perte par jour pour le Contrôle Laitier

Bloqué une première fois le 20 novembre, puis à nouveau depuis mercredi dernier, le Lilano de St-Lô, analysant les échantillons de lait des producteurs de Basse-Normandie ne peut travailler. Le Contrôle Laitier de la Manche fait ses comptes : 30 000 euros de perte par jour et 140 salariés au chômage technique.

Hervé Tesnière, directeur du CL 50, "nous avons été obligés de mettre au chômage technique 140 de nos salariés.
Hervé Tesnière, directeur du CL 50, "nous avons été obligés de mettre au chômage technique 140 de nos salariés.
© EC

Les producteurs de lait "indépendants" bloquent le Lilano de St-Lô depuis mercredi dernier. Cette structure appartient à l'interprofession où veulent siéger les manifestants. Hervé Tesnière, directeur du Contrôle Laitier de la Manche s'inquiète, "même si nous avons trouvé un frigo pour stocker les échantillons prélevés chez chaque producteur, nous allons, si la situation ne se débloque pas, être obligé de les jeter". Les éleveurs, eux, ne seront pas pénalisés sur leur paye mais du côté des salariés c'est la crise. 140 peseurs, opérateurs de mesures et analystes sont, depuis le milieu de la semaine, en chômage technique. La facture sur les finances du CL 50 est lourde avec une perte sèche de 30 000 euros/jour.

 

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité