Aller au contenu principal
Font Size

FCO
35% des vaccins sont arrivés

Le monde de l’élevage manchois tend le dos mais la campagne de vaccination vient tout de même de débuter.

Vacciner, le seul moyen pour les troupeaux laitiers ou allaitants de passer le cap de la maladie.
Vacciner, le seul moyen pour les troupeaux laitiers ou allaitants de passer le cap de la maladie.
© Terra
La Manche premier département au nombre de bovins en France, second pour sa production laitière, vient de recevoir ses doses depuis début juillet. Elles arrivent au compte-goutte puisque selon la Direction des Services Vétérinaires, “35% des doses sont arrivés; nous recevons les vaccins petit à petit; pour la suite, on ne peut rien prévoir, cela dépend des délais de fabrication des laboratoires”. Quant aux ovins, 75% des doses ont été livrées, ce qui semble suffisant pour les vaccinations puisque celles-ci se font, tout comme les bovins, sur la base du volontariat. 7000 cas au 23 juillet Au 23 juillet dernier, près de 7000 cas de FCO étaient répertoriés en France pour 2008, dont six cas en sérotype 1 (15569 cas pour les 12 mois de 2007). Dans les campagnes, les éleveurs se posent des questions. Du côté de la FDSEA, l’inquiétude est grande. Pascal Férey, président de la structure, souligne, “nous avons du mal à comprendre pourquoi les doses de vaccins tant attendus, et malgré nos multiples demandes, arrivent si doucement”. Le département est toujours classée en “zone réglementée sérotype 8”, au même titre que l’ensemble de la Bretagne. Le Calvados a toujours des périmètres interdits ainsi que l’ensemble de l’Eure et de la Seine-Maritime. Plus inquiétant, les nouvelles venant du sud-ouest de la France. La région Aquitaine recense désormais un cas confirmé de FCO “sérotype 1”. L’inquiétude des professionnels est cruellement simple à comprendre. Lorsque les sérotypes 1 et 8 vont se rencontrer sur une même zone, un croisement des deux souches n’est pas à exclure avec à la clé de nouvelles recherches pour mettre au point un nouveau vaccin. Position du Ministère De son côté, le ministère de l'Agriculture vient de confirmer la livraison de 2,42 millions de doses pour une vaccination, celle des ovins contre la fièvre catarrhale, en réponse à l'inquiétude des éleveurs face à l'apparition de nouveaux foyers de la maladie. Selon le ministère, cette livraison interviendra, “comme prévue dans le plan de vaccination initial pour les petits ruminants, dès le milieu de cette semaine dans l'ensemble des départements concernés, à l'exception des départements des Landes, de la Gironde, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées”. Dans ces quatre départements, la date de vaccination contre le sérotype 8 est reportée après le 15 août, à la demande des organisations professionnelles agricoles. Par ailleurs, 720.000 doses complémentaires destinées à la vaccination des agneaux, jusqu'alors non prévue, seront également livrées. Quant aux bovins, le ministère annonce, “le programme de répartition des doses devrait être communiqué cette semaine”. A noter tout de même que de nouveaux cas de fièvre catarrhale ovine sont régulièrement signalés : Environ 150 l'ont été récemment dans des troupeaux de moutons et de chèvres en Saône-et-Loire, où la vaccination ne sera terminée que le 31 juillet, et un premier cas vient d'être recensé dans l'Aveyron, sur un bovin.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité