Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19
400% de hausse de vente de pommes de terre

La ferme du Val d’Odon, l’entreprise de pommes de terre de Christian Duchemin à Tourville-sur-Odon (14) a été « dévalisée» les trois premiers jours de la crise : « 400% de hausse », selon l’exploitant.

Christian Duchemin
© DB

Une semaine après (à date du 23 mars), « la demande est très soutenue, 150 à 200% ». Dès samedi 14 mars, les rallonges de commandes affluent jusqu’à 13h. Christian Duchemin prend alors la décision de fermer la vente directe et d’envoyer les clients vers l’épicerie voisine, qu’il livre. « Un partenariat gagnant-gagnant », se félicite-t-il. Aujourd’hui, il refuse des commandes. « L’usine tourne 20h/24h, en plaine, c’est 12 à 14 heures ». La quasi-totalité des 65 salariés est présente. « On essaie de donner des jours de congés, mais je ne veux pas embaucher pour éviter de faire entrer le virus ».

Température à l’entrée
Les mesures de sécurité mises en place sont drastiques : fermeture du magasin aux clients, prise de température en arrivant sur le site, gel hydroalcoolique, lingettes désinfectantes pour les véhicules partagés, déjeuners pris séparément, communication téléphonique privilégiée. Une situation « hyper stressante, admet l’exploitant, même si on essaie de ne pas transmettre le stress aux autres ». Un stress qui pourrait toutefois durer au-delà de l’épidémie : « il y a un déséquilibre du stock, on est en train de vendre notre mois de juin », révèle-t-il. Il s’organise pour planter dans une semaine « si les sols se réchauffent » pour récolter plus tôt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
FDSEA 61 - Betterave jaunisse
(EN IMAGES) FDSEA et JA alertent: « le virus est partout »
Lundi 3 août, les JA et la FDSEA ont invité les responsables politiques ornais et la presse en bout de champ, à Aunou-sur-Orne.…
Publicité