Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

5 000 visiteurs à Briouze : les JA attirent les foules

Dimanche 2 septembre, la 41e édition de la Fête de la Terre s’est déroulée à Briouze. Les Jeunes Agriculteurs ont accueilli 5 000 visiteurs et ont distribué plus de 2 000 repas. Un carton plein.

© SB

llll C’est une franche réussite. Plus de 5 000 visiteurs se sont déplacés à Briouze pour assister à la 41e édition de la Fête de la Terre. Cette année, le concours régional de labour et le comice agricole se déroulaient en même temps que la manifestation. Pour cette édition inédite,  de nombreuses animations étaient proposées au public : démonstration de bucheronnage sportif, spectacle équestre, danses folkloriques normandes, baptêmes de tracteur et d’hélicoptère, labyrinthe de maïs, structure gonflable, balades à dos de vaches et l’inévitable Moiss Batt Cross… De quoi divertir les grands comme les petits.

Communiquer sur le métier
Les Jeunes Agriculteurs de l’Orne ont montré une image positive du monde agricole sans oublier de communiquer sur leurs actions et rappeler la situation conjoncturelle difficile qu’ils traversent. « Les aléas climatiques entraînent, une nouvelle fois, une baisse des rendements pour nos agriculteurs. Nous espérons que les prix compenseront cette perte. D’un autre côté, les EGA piétinent. Les premiers textes évoquent une possibilité et non une obligation pour les transformateurs et la grande distribution de mieux répartir la valeur ajoutée. Les promesses dites ne sont pour l’instant, pas respectées. Je regrette aussi que le décret sur l’étiquetage ne soit pas reconduit. Comment inciter les consommateurs à manger français quand les institutions ne nous suivent pas ? », déplore Alexis Graindorge, président de JA61.

Des visiteurs conquis
Tout au long de la journée, le public a afflué sous un ciel ensoleillé. Entre deux animations, les visiteurs prenaient les buvettes d’assaut pour se désaltérer. Les visages sont détendus, tous semblent passer une agréable journée. « Je suis venue avec mon mari. C’est une très belle journée, la météo est de la partie. C’est la première fois que je participe à une Fête de la Terre, je trouve ça super. C’est un véritable retour aux sources avec beaucoup d’animations. Bravo aux organisateurs », félicite Claudine, habitante de la région de Caen. D’autres visiteurs allient plaisir et travail. « Je suis patron d’une ETA. Je viens essentiellement pour le côté matériel. Cette journée permet de rencontrer les clients, les collègues, de découvrir des engins que je ne connaissais pas et de prendre des contacts aussi. Je pense que cette journée est importante pour présenter les nouvelles technologies au grand public  et montrer que le monde agricole évolue. Et puis, l’ambiance est super c’est très convivial », témoigne Bertrand Joubin, venu de Flers. Des visiteurs conquis, des messages entendus, et une chaleur estivale, la partition a été accomplie sans fausse note.

Concours départemental de labour
Palmarès :
1 - Landry Leblond / Flers
2 - Antoine Lemasson / Flers
3 - Antoine Barré / Exmes – Le Merlerault
4 - Adrien Maunoury / Messeil
5 - Clément Hamard / Argentan
6 - Baptiste Bisson / Mortrée
7 - Virgile Chatellier / Vimoutiers
8 - Fabien Lemancel / Athis
9 - Noémie Collin / Courtomer
10 - Pierre Gravelat / La Ferté-Macé
11 - Nicolas Poulain / Briouze
12 - Charles Le Faix /  Exmes – Le Merlerault
13 - Antoine Saussais / Vimoutiers
14 - Joseph Huet / Athis

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité