Aller au contenu principal

Coopérative de Creully
5 600 t de féverole voguent pour l’Égypte

Un bateau chargé de 5 600 t de féverole destinées à l’alimentation humaine a quitté la semaine dernière le port de Blainville. Direction l’Égypte.

Thomas Lepainteur : “grâce au trieur optique, nous avons sauvé 1 000 tonnes de fèverole”
Thomas Lepainteur : “grâce au trieur optique, nous avons sauvé 1 000 tonnes de fèverole”
© TG
La qualité n’a pas forcément été au rendez-vous de la récolte 2011 de féverole. “Beaucoup de problèmes de bruches et des tâches sur les graines rendant une partie de la récolte impropre au marché de l’alimentation humaine”, explique Thomas Lepainteur, responsable “céréales” de la coopérative de Creully.
Mais face aux cieux peu cléments avec ses conséquences sur la graine, la coopérative a fait tourner à plein régime son trieur optique type Sortex.

1 000 tonnes sauvées grâce au trieur optique
“Nous avons relevé le défi, souligne Thomas Lepainteur. De début décembre jusqu’à fin avril, l’équipe du site d’Anisy a fait un très gros travail”. Au bilan, ce sont 1 000 tonnes de féverole qui ont été sauvées du marché de l’alimentation animale pour être valorisées sur le marché de l’alimentation humaine.
Les enjeux financiers sont de taille. L’écart de prix en fonction de la valorisation atteint 70 e/t à l’échelon coopératif. Sur le marché, au cours de l’hiver, il a tutoyé les 100 e/t.
Ces 1000 tonnes sauvées font partie des 5 600 tonnes qui ont quitté la semaine dernière le port de Blainville.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité