Aller au contenu principal

Avant la porte ouverte et la vente à Jobourg
59 béliers Roussins de la Hague font leur entrée en centre d'élevage

L'entrée au centre d'élevage de Tonneville pour les béliers Roussins de la Hague s'est déroulée samedi 18 mai. Un très beau lot en perspective avec de bonnes qualités de race pour cet ensemble d'une soixantaine d'animaux. Rendez-vous début juillet pour la porte ouverte annuelle des Roussins de la Hague et la vente à Jobourg début août.

â C'est une tradition pour les Roussins : les meilleurs béliers font leur entrée dans le centre d'élevage de Tonneville autour de la mi-mai. Ce fut le cas pour 59 animaux le 18 mai dernier.

Cette nouvelle édition a pu se faire grâce à une sélection en élevage. " Nous avons procédé à une tournée en avril pendant deux jours. Ce qui représente 1 500 km pour passer dans 24 élevages différents ", explique le président, Loris Vallée. Et sous leurs yeux, sont passés pas moins de 120 jeunes animaux pouvant prétendre à rentrer au centre. La commission de présélection s'est arrêtée sur 80 jeunes béliers.

Au final, 77 jeunes béliers ont été apportés par leurs naisseurs respectifs, après une journée de tri sur différents critères : aplombs, races (...). Et ce 18 mai, ce sont finalement " 59 chanceux qui composent le cru Roussin de la Hague 2024 ", se réjouit le président.

59 béliers, 22 élevages différents

Ces béliers proviennent de 22 élevages sélectionneurs différents, majoritairement de la Manche pour 18 d'entre eux, 2 de Seine-Maritime, un du Calvados et un des Côtes d'Armor. " Cela représente 30 % des adhérents de la section Roussin dans sa totalité. C'est beaucoup mais c'est important pour le renouvellement des troupeaux ", assure Loris Vallée. Si le plus vieux bélier est né le 2 décembre 2023 et le plus jeune le 7 février 2024, la moyenne d'âge du lot atteint les 126 jours soit un peu plus de 4 mois, avec un poids moyen de 38,2 kg. Pour 73 % d'entre eux, ce sont des jeunes béliers nés doubles ou triples.

Des éleveurs naisseurs passionnés

71 % sont issus de mères à béliers et 29 % de fils de mères à agnelles. " Cette promotion de jeunes béliers 2024 annonce une vente qui sera certainement encore haute en couleurs puisque nous avons un très bon lot. Tout y est : la race, le format, la conformation et en prime, la diversité génétique liée au nombre d'élevages sélectionneurs à s'être mobilisé. C'est important pour l'OS et pour les éleveurs ", commente la technicienne, Florence Chéron.

" Nous pouvons féliciter les éleveurs naisseurs pour leur travail ainsi que les jeunes éleveurs motivés qui s'investissent de plus en plus dans la section Roussin de la Hague de l'Oscar et qui ont œuvré pour la présélection en élevage de ce lot ", poursuit-elle.

Vente à Jobourg le 2 août

La vente aux enchères est programmée le 2 août dans le cadre de la foire de Jobourg. Et comme chaque année, une porte ouverte au centre d'élevage se déroulera début juillet. Cela permettra de voir l'évolution du lot.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité