Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La population agricole vieillit
70 000 hectares à transmettre

En 2000, le département comptait 38% de chefs d’exploitation professionnels de 50 ans et plus. Quel avenir pour les structures ?

Au recensement agricole de 2000, la Manche avait 38 % de chefs d’exploitations professionnelles de 50 ans et plus. Ce taux la mettait dans ce domaine au 40ème rang des départements. La moyenne française était de 36 %. Les écarts entre départements allaient de 26 % pour la Vendée,à 62 % pour les Hauts-de-Seine. Les départements de l’Ile de France et ceux de son pourtour, les départements des bords de la méditerranée, présentaient les plus fortes proportions de classe de 50 ans et plus, avec des taux supérieurs à 45 % du total. A contrario, les départements voisins de la Manche, ceux de Bretagne et du sud des Pays de Loire, ceux du sud du Massif Central, de la Franche Comté, avaient les plus faibles pourcentages de chefs âgés : moins de 30 % de l’ensemble.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité