Aller au contenu principal

87ème Congrès EDT : « Les compétences au bénéfice des agriculteurs »

Le 87ème Congrès des Entrepreneurs des Territoires s’est déroulé les 31 janvier et 1er février 2019 à Deauville, autour du thème « nouvelles technologies, nouveaux services, nouveaux conseils avec les entreprises de travaux ».

« Les entrepreneurs de travaux agricoles forestiers et ruraux doivent faire connaitre leur savoir-faire, notamment lorsqu’il est question d’agriculture de précision », déclare Gérard Napias, président de la FNEDT. « L’entreprise est composée de matériels agricoles mais surtout de compétences humaines qui utilisent toutes les possibilités offertes par ce matériel pour apporter les meilleures solutions à l’agriculteur : c’est notre valeur ajoutée ! », précise-t-il.
Deux solutions ont été identifiées pour revaloriser les compétences des ETA : la pédagogie et le marketing. Pour Katrine Lecornu, éleveuse et membre de la branche française de European Dairy Farmers, « les agriculteurs attendent surtout un gain économique pour travailler avec une ETA avant de s’engager : dites-moi combien j’économise grâce à une ETA ! ». Or, les chiffres sont clairs selon une étude*: au-delà du gain de temps, les agriculteurs peuvent réduire leurs charges de mécanisation jusqu’à 25 % en ayant recours à la délégation, et ce, quel que soit le type de structure agricole. Sur une charge moyenne de mécanisation de 513 €/ha par exploitation, cela représente une réduction de charges pouvant atteindre 70 €/ha !
Les ETA ont également une carte à jouer dans la différenciation des exploitations : agriculture biologique, petites exploitations, élevage laitiers, avicoles, porcins … puisqu’ils peuvent répondre à tous types de demandes grâce à leur parc matériel. « Nous sommes en capacité de nous adapter à la diversité des agricultures et ainsi offrir des services à des agriculteurs qui n’ont pas le matériel ou qui sont sur des productions très spécialisées », explique Gérard Napias.

Cette 87ème édition du Congrès national, organisée par EDT Normandie, a rassemblé plus de 400 entrepreneurs, conjoints d’entrepreneurs, partenaires et fournisseurs. La prochaine aura lieu dans les Pays de la Loire à Cholet.

*Etude linkinfarm

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité