Aller au contenu principal
Font Size

Jean-Luc Duval (Président de la coopération agricole de Normandie)
Accepter un peu d’inflation alimentaire

« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous relevons ces défis mais nous ne devons pas être les dindons de la farce », martèle Jean-Luc Duval au nom de la coopération normande. « L’alimentation est un bien précieux mais elle représente un coût ». Un coût supplémentaire même lié aux contraintes sanitaires engendrées par une crise sanitaire sans précédent. Coiffeurs-agriculteurs, même combat !

© TG

>> Comment se porte la coopération normande au lendemain du confinement ?

Nous nous sommes adaptés en mettant en place des procédures qui ont généré des coûts supplémentaires mais nous avons assuré la continuité de nos services « appro » pour les semis de printemps et autres fournitures. Les industries agroalimentaires ont continué à travailler et, au niveau alimentaire, le consommateur n’a manqué de rien. Cependant et au bilan, ce sont des centaines de millions d’euros que la coopération agricole a perdus en quelques semaines. Certaines entreprises vont se trouver dans le rouge.

 

>> Avec des différences plus ou moins marquées selon les spécificités de chacun ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
Publicité