Aller au contenu principal

Solidarité
Accompagner les agriculteurs

Accompagner l'agriculteur et sa famille dans ses difficultés. C'est la mission de la nouvelle association : Solidarité Paysans Basse-Normandie.

Olivier Storez (à droite) est originaire du Périgord. Dans cette région, il participait à une association d'aide aux paysans. "Deux ans après mon installation dans le Calvados, j'ai constaté qu'il n'existait pas ici d'association équivalente. Mais le besoin existait. On a toujours besoin de se confier. Le but : retrouver sa dignité". (A gauche : Julien Melou, animateur)
Olivier Storez (à droite) est originaire du Périgord. Dans cette région, il participait à une association d'aide aux paysans. "Deux ans après mon installation dans le Calvados, j'ai constaté qu'il n'existait pas ici d'association équivalente. Mais le besoin existait. On a toujours besoin de se confier. Le but : retrouver sa dignité". (A gauche : Julien Melou, animateur)
© V.M.
Dans l'Orne et la Manche, deux associations œuvrent depuis plusieurs années au service des agriculteurs en difficulté. Avec la création de "Solidarité Paysans Basse-Normandie", le Calvados dispose désormais d'une antenne. "Nous avons créé une structure régionale pour tendre vers une culture commune. Même si "Agri solidarité 61" et "SOS agriculteurs 50" gardent leur indépendance", explique Olivier Storez, agriculteur à l'initiative de ce projet. Solidarité Paysans Basse-Normandie existe depuis la fin 2006. L'association compte une dizaine de bénévoles, tous agriculteurs. Son quotidien : "on attend toujours l'appel de la personne. Il s'agit d'une démarche volontaire. On y va ensuite à deux. La première fois surtout pour écouter, pour que l'agriculteur vide son sac. Ensuite nous trions les problèmes selon l'urgence. On appelle les banques pour avoir davantage d'informations. On aide la personne à sortir de son isolement". Des bénévoles formés Les bénévoles suivent des formations pour savoir écouter, poser des questions. Ils apprennent le déroulement d'une procédure judiciaire ou d'un dépôt de bilan et le rôle d'un mandataire judiciaire. "Cette année, nous allons travailler sur l'aspect psychologique. Il s'agit de déculpabiliser son interlocuteur", explique Julien Melou, animateur de l'association. Selon les responsables, l'association permet de donner une éthique. Solidarité Paysans Basse-Normandie travaille donc avec Agridif. "Cet organisme réalise un audit pour savoir si une structure est redressable ou non. C'est un très bon travail technique. Nous sommes complémentaires. Nous nous attachons au soutien moral des exploitants", précise Olivier Storez. Pas de profil type Depuis sa création, Solidarité Paysans est en contact avec quatre agriculteurs. D'après la Mutualité Sociale Agricole, une cinquantaine d'agriculteurs perçoit le RMI dans le Calvados. "De plus en plus d'exploitants agricoles sont exclus. On parle aussi moins d'entraide entre les agriculteurs. Et il n'y a pas de profil type. 15 ans plus tôt des gens n'avaient pas suivi avec l'évolution de la Politique Agricole Commune. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Nous constatons surtout des endettements de plus en plus importants. Et on nous appelle souvent très tard. Par exemple : quand on ne peut plus payer la cantine des enfants". Les femmes entament majoritairement cette première démarche d'ouverture. L'occasion de faire le point. L'association ne souhaite pas maintenir systématiquement la vie d'une exploitation. "Parfois, il vaut mieux partir dignement plutôt que de maintenir artificiellement une activité. Mais avant tout, il faut en parler". V.M.Contact - Solidarité Paysans Basse-Normandie L'association est basée au sein de la Chambre régionale d'agriculture, 6 rue des Roquemonts, 14053 Caen cedex 4. Tel : 02.31.47.22.13.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité