Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

280 euros aux 1000 litres
Accord à l'arraché

Un accord a enfin été obtenu pour la fixation du prix du lait. Il oscillera entre 280 et 262 euros aux 1000 litres. Du côté de la FNSEA, on indique avoir pris ses responsabilités, "nous ne pouvions obtenir mieux. Pour nous, "C'est un accord courageux parce que nous savons que les producteurs de lait attendaient plus, mais on a vu à quel point les entreprises n'étaient pas prêtes à faire un effort".

Pendant un mois les producteurs de lait, notamment dans l'Ouest, ont multiplié les actions pour faire monter le prix au litre.
Pendant un mois les producteurs de lait, notamment dans l'Ouest, ont multiplié les actions pour faire monter le prix au litre.
© E.C.

Pour Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, "je suis sensible à ce que vont penser les producteurs de lait, mais je sais qu'ils nous font largement confiance et ils vont comprendre, malgré un peu de déception, que la responsabilité qu'on a prise en donnant notre accord (...) c'est qu'on ne pouvait vraiment pas obtenir mieux". Globalement l'accord signé prend en compte un prix oscillant entre 262 et 280 euros, suivant les fabrications industrielles. Ces valeurs pourront être réexaminées en septembre prochain en particulier en lien avec l’évolution du marché des produits industriels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité