Aller au contenu principal

Elevage
ACT’IS coiffe l’UNOG et le CIA de l’Aigle

Ça bouge dans le secteur de l’insémination artificielle. Le CIA de l’Aigle et l’UNOG réunissent leurs forces au sein d’ACT’IS.

Les deux conseils d’administration ont validé le 5 septembre dernier le principe de cette union. ACT’IS sera dirigé par les deux directeurs et le siège est basé au Manoir de St-Hyppolyte à St-Martin de La Lieue (14). Son futur président sera élu dans les prochaines semaines.
Les deux conseils d’administration ont validé le 5 septembre dernier le principe de cette union. ACT’IS sera dirigé par les deux directeurs et le siège est basé au Manoir de St-Hyppolyte à St-Martin de La Lieue (14). Son futur président sera élu dans les prochaines semaines.
© TG
Sans parler de séisme, la loi sur l’élevage (qui entrera en vigueur le 1er janvier 2007) accélère le mouvement de restructuration dans le monde de l’insémination artificielle. Dernier en date avec la création d’ACT’IS : union du CIA de l’Aigle (61) et de l’UNOG (76). La fusion n’est pas à l’ordre du jour. "Il s’agit d’unir nos compétences et nos moyens", assurent leurs présidents respectifs, Robert Collette et Daniel Lesieur. Une union de moyens "Pas de précipitation mais le fruit d’une maturation entamée il y a plus de 18 mois", selon Daniel Lesieur. "Etre acteur de la création génétique tout en restant maître de sa structure coopérative", ajoute Robert Collette. ACT’IS n’est pour l’heure qu’une union de moyens. Une évolution et pas une révolution mais déjà un beau challenge pour des boutiques qui ont pignon sur rue depuis déjà plus de 50 ans. Cette communauté, c’est la mise en commun de moyens matériels et humains (informatique, responsable commercial, produits des schémas de sélection...) sans oublier une représentation politique unique au niveau régional. En filigrane également, la recherche d’économies d’échelles (optimisation des facteurs de production, achats groupés...). L’objectif est d’assurer la pérennité des services de proximité aux éleveurs au meilleur rapport qualité/prix tout en gardant le pouvoir de décision au niveau de chaque coopérative. Ce qui n’empêche en rien le développement de partenariats en France, voire à l’étranger. 290 000 IAP Sur la base des chiffres 2005, ACT’IS pèse 290 000 IAP(Insémination Artificielle Première). Soit 480 000 inséminations réalisées par 125 inséminateurs : 49 % en Prim’Holstein, 36 % en Normande, 6 % en Charolaise et 1 % en Blonde d’Aquitaine. En taurellerie, 80 animaux en Prim’Holstein (l’UNOG avait son propre schéma et le CIA de l’Aigle était adhérent de l’UNECO) et 50 en race Normande. De nouveaux partenariats au niveau du schéma de sélection ne sont pas exclus. Mais on attend qu’un peu d’ordre soit remis dans les paillettes. Th. Guillemot8 départements 8 départements d’intervention du bocage ornais au Bassin Parisien : Calvados, Eure, Eure et Loir, Oise, Orne, Seine-Maritime, Val d’Oise et Yvelines.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Publicité