Aller au contenu principal

Sécheresse 2022
Adaptations des restrictions dans le Calvados

Le comité de gestion de la ressource en eau regroupant les services de l’État et les acteurs concernés par la sécheresse (élus, gestionnaires de l’eau, chambres d’agriculture, de l’industrie, de l’artisanat, association de consommateurs, etc.) s’est réuni le 5 octobre 2022 sous la présidence du préfet pour partager l’état des lieux des ressources, les tendances à venir et les mesures de restriction à adapter.

État de situation des niveaux de gestion à l’échelle du département.
© Préfecture du Calvados

La situation hydrologique et hydrogéologique s’améliore dans le département bien que plus modestement à l’ouest. Le mois de septembre est marqué par des précipitations très significatives mais très différentes en termes de volume global entre l’est et l’ouest Les débits des cours d’eau remontent partout avec des hausses plus ou moins marquées en fonction des volumes de précipitations. Les nappes souterraines ont fini leur vidange estivale et amorcent une remontée sauf pour la nappe du Trias qui reste sous le seuil d’alerte.


Compte tenu de ces éléments, il est décidé d’assouplir les niveaux d’alerte :

  • le bassin de la Vire passe du niveau de crise à un niveau d’alerte renforcée ;
  • les bassins versants de l’Orne, de la Seulle et le secteur correspondant à la nappe du Triaspassent du niveau d’alerte renforcée au niveau d’alerte ;
  • le secteur correspondant à la nappe du Bajo-Bathonien passe du niveau d’alerte au niveau de vigilance ;
  • les bassins versants de la Touques, de l’Aure et de la Dives sortent du dispositif de restrictions sécheresse. Plus aucune mesure de restriction ne s’applique dans ces bassins.

Les restrictions communes à toutes les zones classées en vigilance/alerte/alerte renforcée sont pour l’essentiel inchangées et sont les suivantes :

  • interdiction d’arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés, des jardins, et les fleurs,
  • interdiction de remplir les piscines à usage personnel,
  • interdiction de laver les véhicules, à l’exception du lavage réalisé dans les stations disposant d’un moyen de recyclage de l’eau. Ces stations devront au préalable avoir obtenu auprès de la DDTM une dérogation permettant leur ouverture ; cette dérogation devra être affichée sur place. Les autres stations de lavage sont fermées,
  • interdiction d’arroser les potagers entre 10 h et 17 h,
  • interdiction de faire fonctionner les fontaines d’ornement, les points d’eau dans les cimetières (à l’exception de la semaine précédant la Toussaint) et les douches de plages.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Marine et Jean-Sébastien Schils, agriculteurs du Calvados, sur M6 ce mercredi 4 janvier 2023
Marine et Jean-Sébastien Schils ont créé leur entreprise de pailles en seigle bio, La Paille d'O, afin de diversifier les sources…
La coopérative linière du nord de Caen recrute
La Coopérative linière du nord de Caen créé une nouvelle équipe de nuit et recrute une dizaine de personnes sur son site de…
Le CSP collectif : ce qu’en pensent les agriculteurs
La Chambre d’agriculture de Normandie organise quelques sessions de conseil stratégique phytosanitaire collectives. Près de 18 …
[EN IMAGES] Les étourneaux font leur nid dans le Bessin
Après le sud Manche, c’est au tour du Bessin, dans le Calvados, de subir les conséquences d’une présence excessive et durable de…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - GRENOBLE
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen". 2 places à gagner pour aller supporter votre club normand au stade d'Ornano !
Ter'élevage : l’ouest décapitalise plus qu’ailleurs
Succès pour les rencontres bovines Ter’élevage qui se sont déroulées le 7 décembre 2022 à Noyers-Bocage (14). 280 animaux…
Publicité