Aller au contenu principal

Dans la Manche
AG Charolais : Vincent Leclerc reste passionné et réaliste

Après deux ans d’absence, l’assemblée générale des éleveurs Charolais de la Manche a pu avoir lieu le 25 mai 2022 chez le président, Vincent Leclerc, qui saisit l’occasion pour faire le point sur son élevage, évoquer la Pac ou encore le renouvellement des générations.

AG Charolais Manche
Les éleveurs de Charolais ont pu entendre Hervé Agnès, conseiller départemental en charge de l’agriculture dans la Manche, rappeler la volonté du Département de soutenir l’agriculture.
© DR

Vincent Leclerc s’est installé en 1990 à Savigny « sans rien et un peu de dettes », reconnaît-il, sur une exploitation de 40 ha et 40 vaches allaitantes. Trente ans plus tard, il est à la tête de 134 ha et 100 mères Charolaises. « Je suis tout de même satisfait de ce que j’ai construit », confie-t-il devant ses collègues éleveurs du département en Charolais réunis en assemblée générale chez lui le 25 mai 2022. Même s’il est toujours passionné par la génétique notamment en comptant 5 taureaux et privilégiant deux périodes de vêlage, il a choisi de se recentrer sur la production de viande. L’essentiel des broutards est vendu à l’âge de 8 à 9 mois, une dizaine de jeunes mâles est gardée pour la vente de reproducteurs. Quant aux femelles, elles permettent d’assurer le renouvellement. Une trentaine d’animaux sont vendus directement à un boucher et le reste en filière Les éleveurs vous disent merci ou Un éleveur près de chez vous (Intermarché).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Publicité