Aller au contenu principal

Prix du lait
Agrial ajoute 10 euros

Gilbert Herpe, président d’Agrial, a rencontré une délégation de producteurs ornais. Vendredi, Agrial a décidé de verser un complément de 10 euros/1000 litres à ses coopérateurs.

Gilbert Herpe a reçu une délégation de producteurs ornais.
Gilbert Herpe a reçu une délégation de producteurs ornais.
© V.M.

« La situation laitière est compliquée, insupportable, intenable ! Les producteurs de l’Orne veulent des détails. Ils veulent comprendre pourquoi la coopération paye 10 euros de moins que Lactalis. Nous ne sommes pas venus en nombre. Notre but est de comprendre l’argumentation des prix. Avoir un plus mauvais prix qu’Entremont est une performance », a souligné Olivier Borel. Le président de la Fdsea était accompagné par d’autres producteurs livrant à Agrial : Laurent Maugis, David Béchet et Stéphane Davy. La réponse de Gilbert Herpe n’a pas tardé. Le présent de la coopérative a lu le communiqué qui allait ensuite être envoyé à la presse. Le matin même, le Conseil d’administration a débattu de la conjoncture laitière. « Faisant le constat d’un décalage de prix sur le terrain, engendré par l’absence d’un accord interprofessionnel, Agrial a décidé de verser un complément de prix de 10 euros/1000 litres sur le règlement des apports du mois d’avril à ses producteurs apporteurs de lait. Au-delà de cette mesure de soutien d’Agrial à ses sociétaires, le Conseil d’administration appelle les acteurs de la filière laitière à renouer le dialogue et à travailler ensemble aux solutions nécessaires pour assurer la pérennité de chacun », explique le communiqué de la coopérative.

Alignement sur Lactalis

Avec ce complément de prix, Agrial s’aligne sur Lactalis. « Nous avons subi un prix imposé par Bongrain. Le complément de prix, c’est bien Agrial qui le paye. La situation financière du groupe le permet », insiste Gilbert Herpe. Olivier Borel a invité la coopération à être moteur des négociations. « Nous ne sommes pas naïfs. Nous comprenons les réalités économiques et de marché des entreprises. Nous pouvons comprendre que les coopératives subissent les prix, mais quelles sont les limites ? »
Reste aussi à connaître la réaction d’Elle&Vire. La coopérative proposait le même prix du lait qu’Agrial avant ce complément de prix. Vendredi en fin d’après-midi, la direction de la coopérative Elle&Vire n’était pas joignable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité