Aller au contenu principal
Font Size

Prix du lait
Agrial ajoute 10 euros

Gilbert Herpe, président d’Agrial, a rencontré une délégation de producteurs ornais. Vendredi, Agrial a décidé de verser un complément de 10 euros/1000 litres à ses coopérateurs.

Gilbert Herpe a reçu une délégation de producteurs ornais.
Gilbert Herpe a reçu une délégation de producteurs ornais.
© V.M.

« La situation laitière est compliquée, insupportable, intenable ! Les producteurs de l’Orne veulent des détails. Ils veulent comprendre pourquoi la coopération paye 10 euros de moins que Lactalis. Nous ne sommes pas venus en nombre. Notre but est de comprendre l’argumentation des prix. Avoir un plus mauvais prix qu’Entremont est une performance », a souligné Olivier Borel. Le président de la Fdsea était accompagné par d’autres producteurs livrant à Agrial : Laurent Maugis, David Béchet et Stéphane Davy. La réponse de Gilbert Herpe n’a pas tardé. Le présent de la coopérative a lu le communiqué qui allait ensuite être envoyé à la presse. Le matin même, le Conseil d’administration a débattu de la conjoncture laitière. « Faisant le constat d’un décalage de prix sur le terrain, engendré par l’absence d’un accord interprofessionnel, Agrial a décidé de verser un complément de prix de 10 euros/1000 litres sur le règlement des apports du mois d’avril à ses producteurs apporteurs de lait. Au-delà de cette mesure de soutien d’Agrial à ses sociétaires, le Conseil d’administration appelle les acteurs de la filière laitière à renouer le dialogue et à travailler ensemble aux solutions nécessaires pour assurer la pérennité de chacun », explique le communiqué de la coopérative.

Alignement sur Lactalis

Avec ce complément de prix, Agrial s’aligne sur Lactalis. « Nous avons subi un prix imposé par Bongrain. Le complément de prix, c’est bien Agrial qui le paye. La situation financière du groupe le permet », insiste Gilbert Herpe. Olivier Borel a invité la coopération à être moteur des négociations. « Nous ne sommes pas naïfs. Nous comprenons les réalités économiques et de marché des entreprises. Nous pouvons comprendre que les coopératives subissent les prix, mais quelles sont les limites ? »
Reste aussi à connaître la réaction d’Elle&Vire. La coopérative proposait le même prix du lait qu’Agrial avant ce complément de prix. Vendredi en fin d’après-midi, la direction de la coopérative Elle&Vire n’était pas joignable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité