Aller au contenu principal
Font Size

Agrial et Eurial : naissance d'un ambitieux groupe laitier coopératif

Depuis le 4 novembre, le regroupement des activités laitières industrielles et commerciales d'Eurial et d'Agrial est effectif. Le nouvel ensemble s'appelle Eurial et devient la branche lait d'Agrial.

© DR

Ce nouvel ensemble est l'aboutissement d'une vision commune partagée par Eurial et Agrial. A l'heure de l'après-quotas et alors que les deux groupes sont unis autour de valeurs coopératives communes, Eurial a pour vocation d'assurer la valorisation du lait de l'ensemble des adhérents des coopératives et de garantir la pérennité de leurs exploitations. Pour ce faire, il mise sur la valeur ajoutée et la croissance permises par des marchés internationaux en plein essor, en plaçant l'innovation au coeur de sa stratégie. Pour mener à bien cette ambition, un programme d'investissements important sera engagé d'ici 2018.

6 450 producteurs
Avec plus de 6 450 producteurs installés sur un vaste territoire (Basse-Normandie, Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes, Centre, Rhône-Alpes), un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros, 24 sites industriels et 4 000 salariés, Eurial est désormais présent dans six domaines d'activités laitières : fromages de chèvre, produits ultra-frais, beurres et crèmes, lait UHT, fromages ingrédients et ingrédients secs, ainsi que dans les produits bio .
Il se dote d'une organisation à la mesure de son champ d'action et de ses ambitions et sera structuré, à compter du 1er janvier 2016, autour de deux grands pôles :
Un pôle Retail, dédié aux clients de la Grande Distribution,
Un pôle "Food Service & Industry" , destiné aux clients de la Restauration Hors Domicile et aux industriels.
Par ailleurs, la branche lait d'Agrial (Eurial) demeure actionnaire de la CLE, filiale de Savencia, et continue de lui apporter une partie de sa collecte de lait, ainsi qu'au groupe coopératif Sodiaal.
La direction générale du nouvel Eurial est confiée à Olivier Athimon, précédemment directeur général d'Eurial. La direction générale adjointe à Patrick Lepelleux, auparavant directeur général de la branche lait d'Agrial. Le siège administratif sera basé à Nantes.
Après cette première étape du rapprochement, la fusion des coopératives actionnaires d'Eurial avec la coopérative Agrial sera soumise au vote des adhérents lors des assemblées générales de juin 2016.
Eurial, branche lait d'Agrial, ainsi constituée, est ouverte à d'autres entrepris es coopératives qui partagent les mêmes valeurs et la même vision de l'avenir.

Des marques fortes
Eurial se positionne désormais comme un ensemble laitier multispécialiste présent aussi bien en GMS et Restauration Hors Domicile que chez les industriels, avec une forte dominante fromagère et produits ultra-frais et un rôle de leader sur le marché du lait de chèvre.
Avec ses six domaines d'activité, il compte des marques fortes, à valeur ajoutée.
Le fromage de chèvre. Avec sa marque Soignon qui détient plus de 27 % de parts de marché du chèvre en GMS, Eurial occupe une position de leader incontesté sur ce marché depuis plus de 10 ans. En chèvre, la gamme est très diversifiée. Elle englobe les fromages plateau, les aides culinaires, l'ultra-frais, les fromages de spécialités et l'IQF pour la Restauration Hors Domicile. Ses fromages de chèvre sont aussi commercialisés à l'export, via la marque "Merci Chef".
Les produits laitiers ultra-frais. Avec Senagral, quatrième opérateur français et numéro 1 des marques distributeurs (MDD), Eurial est présent sur tous les segments des produits laitiers ultra-frais: yaourts nature et aromatisés, spécialités, allégés, crèmes, flans, mousses, bifidus ainsi que fromages frais.
Les fromages ingrédients. Eurial s'impose comme le premier producteur français de mozzarella (pâtes filées, râpées ou en blocs) qu'il commercialise aussi bien en Europe que sur le marché mondial.
Une position de choix au regard du marché de la pizza.
Le lait UHT. En lait UHT, le nouvel ensemble est présent avec la marque régionale Agrilait qui connaît un beau succès, malgré un marché structurellement en baisse.
Les ingrédients secs. Eurial est bien positionné sur ce secteur, à travers notamment Délicelait spécialisée dans l'approvisionnement des industriels de l'agroalimentaire (IAA).
Le beurre et la crème. En beurre, Eurial est bien placé sur les beurres de spécialité, puisqu'il occupe la quatrième place en GMS. Il détient la marque Grand Fermage, qui comprend notamment le beurre de spécialité au sel de mer et le beurre Charente-Poitou, leaders sur leur créneau en GMS.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité