Aller au contenu principal

Coopération
AGRIAL et UNION SET scellent une alliance stratégique et économique

Ni union ni partenariat mais une alliance stratégique. AGRIAL et UNION SET scellent un avenir commun.

Une affaire rondement menée. Les premiers contacts datent d’avril. Les conseils d’administration respectifs ont donné leur feu vert en mai. Les plans de convergence établis seront opérationnels en juillet. A n’en pas douter, il y avait urgence pour Union Set à s’adosser à un partenaire pour assurer sa pérennité. Et c’est vers AGRIAL que la coopérative sarthoise s’est tournée. "Une alliance fondée sur une très grande complémentarité des activités et du territoire mais aussi sur une vision partagée des enjeux", explique-t-on de part et d’autre Renforcer l’aval Pour faire simple, AGRIAL (organisée en 10 régions) en comptera désormais trois supplémentaires (sans doute deux en Sarthe et une en Indre-et-Loire). La différence : ces nouvelles régions disposeront de leur propre statut juridique. On ne peut donc pas parler de fusion qui n’est pas à l’ordre du jour mais de participations financières groupées dans les filiales. "Augmenter la base de notre sociétariat nous permet de consolider notre aval", insiste Gilbert Herpe, président d’AGRIAL. Rien ne devrait changer du côté des équipes techniques et administratives mais les différentes OP (Organisations de Producteurs) devraient peu à peu unir leurs forces. C’est le cas notamment en bovins et en porcs à travers Union CAPIG. Du côté des céréales, une centrale d’achat commune doit permettre de gagner en compétitivité, notamment au niveau des intrants. Par ailleurs, la concentration de l’offre va permettre à l’alliance de se positionner plus facilement sur les marchés de la transformation des céréales y compris sur ceux de l’amidon, de l’éthanol ou encore du malt. D’autres synergies seront développées sur l’activité semences, notamment en semences fourragères, sans oublier la filière légumes avec un développement possible dans la vallée sableuse de la Sarthe. Développer des synergies "Cette décision structurante marque la volonté des deux coopératives de développer des synergies dans la gestion des filières et des métiers dans le but d’améliorer, significativement et dans la durée, la compétitivité des offres aux sociétaires tout en préservant l’identité des deux coopératives", insiste-t-on à Caen et au Mans. "C’est aussi un coup d’accélérateur donné à notre plan stratégique 2010", conclut Gilbert Herpe. Th. Guillemot E. CharonAgrial Groupe coopératif agricole et agroalimentaire basé à Caen (14). Le chiffre d'affaires consolidé 2006 est de 1,520 milliard d'euros. Il est réalisé dans les activités d'agrofourniture, de nutrition animale, de distribution rurale, de matériel agricole, et dans les filières animales et végétales (lait, viande bovine, porcs, volailles, céréales, légumes, boissons). La coopérative, qui est la société mère du groupe, compte 10 000 adhérents et développe ses activités sur 5 départements : la Manche, le Calvados, l'Orne, l'Ille-et-Vilaine et la Mayenne. Elle contrôle également, au travers de sa holding Agrialentreprise, les activités agroalimentaires des Branches légumes (Florette, Priméale), boissons (Ecusson, Loïc Raison), volailles, et ses participations dans le groupe Socopa. Union Set Groupe coopératif agricole et agroalimentaire basé au Mans (72). Le groupe Union Set réalise un chiffre d'affaires consolidé de 363 millions d'euros, dans les activités de collecte et commercialisation de céréales, de productions animales (porcs, bovins, volailles, ovins), de nutrition animale, d'approvisionnement et d'agrofourniture, de semences et de distribution grand public. La coopérative Union Set regroupe 10 000 adhérents. Sa zone d'activité s'étend sur la Sarthe, l'Indre-et-Loire et les territoires limitrophes. La coopérative contrôle au travers de ses filiales des activités de fabrication et commercialisation de semences (Centre Sem, Benoit Sem), des sociétés de productions porcines (Porc Innov, Socav), 39 points de vente à l'enseigne Gamm vert (Sicalem, Jardins d'Emeraude), ainsi que des participations dans le groupe Socopa.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité