Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agriculteurs, adeptes du bricolage : révélez votre créativité !

Rénover, customiser, personnaliser, la pratique du DIY « do it yourself » (faites-le vous-même) est partout et a été largement amplifiée par internet...

© CA Normandie

En agriculture, ce n’est pas nouveau ! Le bricolage fait partie intégrante du métier d’agriculteur. Mais la culture de la débrouille fait place à la culture de l’innovation où les agriculteurs participent eux aussi à cette effervescence créative qui révolutionne les modèles et les outils. Les Chambres d’agriculture de Normandie et Agrial se mobilisent pour reconnaitre et accompagner le talent de ces agriculteurs dans cette dynamique.

Le mouvement des Makers est en marche
Né dans les années 70, le concept  de « Faire par soi-même » était le fer de lance de l’idéologie anticonsumériste et comptait parmi ses partisans la communauté hippie. Aujourd’hui, ce courant explose et rassemble des personnes de tous les âges et de toutes catégories socio professionnelles : artisans, scientifiques, ingénieurs, artistes et même des agriculteurs. On les surnomme les bricolos du dimanche, les rois de la débrouille, les as du bidouillage ou encore les Makers. Leur crédo :
- être fier de fabriquer un produit de ses propres mains ;
- s’affirmer dans une société trop conformiste ;
- faire des économies en créant plutôt qu’en achetant ;
- faire un geste pour la planète en donnant une seconde vie à des objets ;
- populariser l’information et le savoir en les partageants avec une communauté.

La crise agricole pousse au DIY et stimule l’innovation
Dans le contexte agricole actuel, le système D a la côte et les agriculteurs redoublent d’ingéniosité pour détourner des objets et créer des astuces à moindre coût. La presse, les organisations professionnelles agricoles et les agriculteurs eux-mêmes, font le  relais et communiquent sur ces bonnes pratiques pour qu’elles puissent être valorisées par le plus grand nombre. Le concours Trucs et astuces des éleveurs, organisé tous les 2 ans en Normandie, est une initiative qui vise à faire reconnaître et récompenser la créativité des agriculteurs bricoleurs ainsi qu’au  partage des bonnes pratiques et astuces avec le plus grand nombre. Ce concours propose également  de sensibiliser à la protection intellectuelle. Il permet de structurer et d’accompagner une communauté d’agriculteurs ingénieux dans une démarche d’innovation plus professionnelle en partenariat avec Agrial et avec l’appui de l’Institut national de la propriété industrielle.

De l’amateur, créateur de petites astuces, au concepteur d’innovations connectées
Les bricoleurs sortent des garages poussiéreux et des greniers humides et sont de plus en plus accro aux technologies. L’intégration de logiciels dans les créations devient accessible à tous grâce aux réseaux collaboratifs en ligne. Les contenus, de fichiers liés à la co-conception et à la co-fabrication de produits High-tech (imprimante 3D, drone, logiciel
libre…) y sont partagés librement. L’essor des Fablabs, ces ateliers de fabrication qui permettent à chacun de prototyper, tester, dupliquer, modifier de manière libre des concepts rend la création et l’innovation accessibles à tous. En Normandie, les agriculteurs peuvent s’appuyer sur le dispositif  Agri'Up qui vise à propulser les entreprises sur le marché de l’agriculture connectée. Toutes ces initiatives contribuent à développer la culture de l’innovation et démontrer qu'elle est accessible à toutes les entreprises, y compris les exploitations agricoles.

Participez au prochain concours Trucs et astuces de Normandie !
Vous avez créé une astuce, détourné un objet qui vous fait gagner du temps ou qui a simplifié votre travail sur l’élevage. Partagez votre astuce et tentez de remporter un week end de détente ou de nombreux lots. Ce concours organisé par les chambres d’agriculture de Normandie, Agrial et la MSA se déroulera du 16 janvier au 31 mars. En attendant, inspirez-vous en regardant les vidéos des astuces déjà primées sur le site internet des Chambres d’agriculture de Normandie - rubrique Mieux vivre son métier

Contact : celine.marochin@normandie.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité