Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Manche
Alain Cottebrune mise et gagne sur la vente directe

La vente directe ? Parfois on y laisse des plumes. Alain Cottebrune a survécu, plutôt bien, dans cette activité. «Tout a débuté par de la vente sur la plage, toute proche, de légumes d’été. J’ai arrêté, il y a quelques années; là aussi, trop de concurrence ». Du coup, notre producteur s’est lancé dans l’aventure commerciale. Autrement dit un magasin à Saint-Vaast la Hougue, à quelques encablures de Réville, pour vendre ses productions. Dans la foulée, il se lance dans la commercialisation sur la Communauté Urbaine de Cherbourg, livraisons clés en main. « Mon objectif n’était pas seulement de vivre du « direct » en été, mais toute l’année ». Aujourd’hui, le pari est gagné. Notre homme a même des points de livraisons sur Bricquebec, Montebourg, bref il quadrille le Cotentin

Alain,Cottebrune au milieu de ses tomates. “Mes clients savent que je n’ai rient à cacher; ils font donc confiance à la production locale”.
Alain,Cottebrune au milieu de ses tomates. “Mes clients savent que je n’ai rient à cacher; ils font donc confiance à la production locale”.
© ec
La suite dans votre prochaine édition
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité